Cette jeune étudiante de 18 ans , fille d’un député ecrit une lettre à ses parents avant de se suicider

Qu’est-ce qui a bien pu pousser Adwoa Agyarkwa à commettre cet acte irréparable ?

Cette jeune étudiante de l’Université des Sciences et de la technologie de Kwame Nkrumah s’est donnée la mort après avoir laissé une lettre à ses proches.

La scène s’est déroulée, vendredi 24 févier dernier, à Kumasi, l’une des principales villes du Ghana. Âgée de 18 ans, la défunte a écrit une lettre dans laquelle elle demande à ses parents de l’excuser pour son suicide.

Dans la lettre qu’on peut considérer comme son testament, elle présente ses excuses à son père et sa mère.   » Je suis désolée de vous décevoir maman et papa pour ne pas être la fille que vous aviez voulu que je sois », a-t-elle écrit.

Au départ, selon certaines informations, Adwoa Agyarkwa se serait donnée la mort à cause des mauvais résultats qu’elle aurait obtenus.

Mais, ses amis ont témoigné que leur camarade aurait décidé de se suicider parce que son petit ami entretenait une relation avec une autre fille.

A en croire des sources policières, la jeune étudiante serait décédée suite à une intoxication. Ses parents ont été informés par une note que leur ont adressée les responsables de l’université où était inscrite l’adolescente.

Un fait presque similaire s’était produit à Accra en août 2014. Benadicta Yeboah Nahnah Abynah avait mis fin à ses jours après la publication sur internet d’une sextape qu’elle avait réalisée.

La vidéo la mettait en scène avec un jeune étudiant rappeur très connu de la ville de Kumasi. La jeune fille n’a pu supporter le regard des autres et a préféré abréger ses jours sur la terre.

Il faut noter qu’elle était devenue la risée des internautes qui l’ont passée en dérision. La sextape a été reprise sur plusieurs sites. Les deux acteurs de la vidéo ont vu leurs comptes Facebook révélés.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment