10292020Headline:

Changement au Burkina: Proposition de rebaptiser l’Hopital Blaise Compaoré au Nom de Hama Arma Diallo-Colonel Zida

zida

Le lieutenant-colonel Isaac Zida, chef de l’Etat, a rendu visite aux blessés des évènements des 30 et 31 octobre 2014 dans les hôpitaux Blaise Compaoré et Yalgado Ouédraogo, ce 4 novembre 2014. Il a assuré que tous les blessés seront entièrement pris en charge de façon gratuite.

Pour ce qui concerne les morts consécutives à ces évènements, le lieutenant-colonel Zida a également indiqué que l’éventualité d’une journée de deuil national est envisagée. « Nous pensons qu’il est tout à fait indiqué de décider d’une journée nationale de deuil en hommage à tous ces morts« , a-t-il expliqué.

Mais avant cela, explique-t-il, il faudra attendre la fin des enquêtes en cours menées par le ministère de la défense afin de retrouver tous les morts.

A l’hôpital Blaise Compaoré, les journalistes lui ont demandé si ce centre hospitalier ne sera pas rebaptisé. Le lieutenant-colonel Zida semble de cet avis.

«Moi tout de suite, en venant à la porte j’ai remarqué qu’on a barré le nom Blaise Compaoré. Je ne sais pas si vous l’avez observé comme moi », a-t-il d’abord dit, avant d’ajouter : « Je vais plutôt aller dans le sens d’une proposition de rebaptiser l’hôpital en hommage à une personnalité comme Hama Arba Diallo ».

Pour lui, ce baptême permettra au peuple « d’être beaucoup plus respecté« .

Cet hôpital, classé parmi les plus grands centres hospitaliers du Burkina, a été inauguré le 25 octobre 2010 par l’ancien président Blaise Compaoré. Construit grâce à la coopération taïwanaise avec un coût de 45 milliards de F CFA, cet hôpital de 600 lits, et originellement nommé Centre hospitalier moderne de Tengandogo, a été baptisé « Hôpital Blaise Compaoré ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles