08222018Headline:

Classement Forbes 2018 : les milliardaires africains plus nombreux et plus riches/Découvrez leur liste complète en 2018

Passés de 21 à 23 entre 2017 et 2018, les milliardaires africains sont aussi plus riches, avec une fortune combinée de 75,4 milliards de dollars, contre 70 milliards en 2016. Si le top 5 reste inchangé, la palme revenant toujours à Aliko Dangote, l’Algérien Issad Rebrab gagne 3 places et devient la 6e fortune du continent, avec 4 milliards de dollars.

Le magazine américain Forbes a publié le 1er février sa liste annuelle des milliardaires africains, un classement mené, comme les précédents, par le géant nigérian du ciment Aliko Dangote.

 

Avec 12,2 milliards de dollars (9,95 milliards d’euros), ce dernier est encore loin devant son concurrent, le Sud-Africain Nicky Oppenheimer, dont la famille a occupé une place centrale dans le commerce des diamants pendant près d’un siècle, avant de vendre en 2012 ses parts de l’entreprise De Beers. La fortune de Nicky Oppenheimer est estimée à 7,7 milliards de dollars.

Issad Rebrab : 1 milliard de plus en un an

Le trio de tête est complété par un autre Sud-Africain, Johann Rupert, le président de la chaîne de luxe suisse Compagnie Financière Richemont, dont la fortune est estimée par Forbes à 7,2 milliards de dollars.

Le Marocain Aziz Akhannouch passe de la 16e à la 12e place du classement

Mais si les trois premières places restent inchangées, l’Algérien Issad Rebrab,PDG de Cevital, signe une belle progression : avec une fortune qui passe de 3 milliards de dollars à 4 milliards de dollars en un an, il progresse de trois places (de la 9e à la 6e place) en 2018. Il était 10e en 2014.

Autre progression, celle du Marocain Aziz Akhannouch, actionnaire majoritaire du groupe pétrochimique Akwa, dont la fortune passe de 1,6 milliard de dollars en 2017 à 2,2 milliards en 2018. 16e en 2017, il devient 12e du classement 2018.

Le recul d’Isabel dos Santos et de Christo Wiese

En revanche, la fille de l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos, Isabel dos Santos (8e en 2017), limogée de la présidence du conseil d’administration de la Sonangol, la compagnie pétrolière nationale, le 15 novembre suite à l’élection de João Lourenço au sommet de l’État, a perdu 400 millions de dollars par rapport à 2017. Avec une fortune estimée à 2,7 milliards de dollars, elle s’inscrit à la 9e place.

 

Autre recul – bien plus impressionnant : le milliardaire sud-africain Christo Wiese,désormais ex-président de Steinhoff, apparaît à la toute dernière place du classement, avec 1,1 milliard de dollars. Il était 6e en 2017 avec 5,9 milliards, 4e en 2016 (5,8 milliards), 5e en 2015… Cette chute fait suite à « l’affaire Steinhoff », qui a plongé l’entreprise dans la tourmente en décembre suite à la révélation d’irrégularités comptables, poussant le président du groupe à démissionner.

Nouveaux entrants

Avec une fortune estimée à 1,7 milliard de dollars, le Zimbabwéen Strive Masiyiwa(actif dans les télécoms avec Econet Wireless Zimbabwe et Liquid Telecom), fait son entrée dans le classement, à la 14e place. Le banquier sud-africain Michiel Le Roux, fondateur de Capitec Bank, apparaît quant à lui à la 19e place, avec 1,2 milliard de dollars.

L’édition 2018 signe aussi le retour de Yassen Mansour (13e)

Le minier sud-africain Desmond Sacco, président d’Assore Group, dont la fortune était estimée à 680 millions de dollars en 2014, passe cette année la barre du milliard : avec 1,1 milliard de dollars, il est à la 21e place du classement.

L’édition 2018 signe aussi le retour de Yassen Mansour (13e), absent du classement 2017 mais qui figurait dans les éditions précédentes, aux côtés de ses frères Mohamed (9e) et Youssef (18e). À eux trois, les héritiers du groupe égyptien fondé par leur père, distributeur exclusif en Égypte des véhicules General Motors et de l’équipementier Caterpillar, totalisent une fortune de 6 milliards de dollars.

Le classement Forbes des milliardaires africains ne compte toujours que deux femmes, Isabel Dos Santos et la Nigériane Folorunsho Alakija (15e place). La fortune de la vice-présidente de Famfa Oil se monte à 1,6 milliard de dollars.

 

Découvrez la liste complète des milliardaires africains en 2018 : 

jeuneafrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment