03222017Headline:

CNN affirme : le Maroc aurait alerté le gouvernement ivoirien quelques semaines avant l’attentat de Bassam

Attaque Djihadiste-gestion6

Quelques semaines avant l’attaque terroriste survenue le 13 mars dans la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire, les services de sécurité marocains auraient alerté le gouvernement ivoirien des risques d’attentats sur les côtes du pays.

C’est ce que rapporte CNN ce vendredi 18 mars dans un reportage sur la fusillade perpétrée par des membres de l’organisation terroriste Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), qui a provoqué la mort d’au moins seize civils et trois militaires.

« Une source militaire ivoirienne a indiqué que les services de sécurité marocains ont mis en garde le gouvernement ivoirien il y a plusieurs semaines sur une possible attaque dans les stations balnéaires de Côte-d’Ivoire », écrit CNN, qui rappelle que ces derniers mois, « AQMI et ses branches affiliées, dont Al-Mourabitoun, ont frappé des hôtels au Mali et au Burkina Faso voisin ».

« Mais en dépit de l’avertissement présumé et de la résurgence d’AQMI dans la région, les forces de sécurité ivoiriennes ont pris beaucoup de temps pour arriver sur les lieux selon plusieurs témoins oculaires », ajoute le site d’information américain.

Le BCIJ à Abidjan

Juste après l’attentat, le roi Mohammed VI s’était entretenu avec le président ivoirien Alassane Ouattara pour lui présenter ses condoléances et lui proposer l’envoi, en Côte d’Ivoire, d’une équipe du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) « pour accompagner et soutenir les autorités ivoiriennes dans le travail d’enquête qu’elles mènent sur ces actes terroristes ».

Dès le lendemain de la fusillade, le Maroc a dépêché à Abidjan le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et le patron de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi.

Le Maroc sur tous les fronts

Le Maroc a multiplié les aides en matière de sécurité et de lutte antiterrorisme à l’étranger ces derniers mois. Outre son rôle dans la traque des assaillants des attentats de Paris du 13 novembre 2015, le Maroc a aidé les Etats-Unis – tout comme il l’a fait pour la France, l’Espagne ou encore le Danemark – à déjouer des projets d’attentats, selon les récentes déclarations du Directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiame.

HuffPost Maroc | Anaïs Lefébure

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment