10232017Headline:

Compaoré, Soro, Abidjan, diplomatie… : Kaboré souffle le chaud et le froid vraiment!

kabore ouatara

Pour la composition du premier gouvernement de l’ère Roch Marc Christian Kaboré , le premier ministre Paul Kaba Thièba a fait appel à deux anciens ministres de la transition.

Il s’agit de Réné Bagoro, ex ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme dans le gouvernement Zida.

Lors du coup d’état du 16 septembre 2015, il avait été enlevé et détenu en compagnie du chef de l’Etat. Ce jeune magistrat occupe désormais le poste de ministre de la Justice, Garde des sceaux.

Une sorte d’assurance tous risques pour les ex-patrons de la transition à qui le président Kaboré a sans doute voulu donner des gages d’un bon suivi des dossiers en cours : coup d’Etat, Compaoré, Soro, Sankara, Norbert Zongo….

Le second est Filiga Michel Sawadogo, militant du parti au pouvoir, qui occupait le département des enseignements secondaires et supérieur . Il est maintenu à son poste et occupe à présent le poste de ministre des enseignements secondaires, supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.

Si le choix du ministre de la justice est un gage pour l’équipe sortante, par contre la nomination du ministre des Affaires étrangères Alpha Barry est perçue comme une manière de souffler le froid, et un choix d’une diplomatie non agressive, notamment à l’égard des pays de la sous région, et de la Côte d’Ivoire en particulier.

Journaliste professionnel, promoteur de médias et ancien correspondant de Rfi, Alpha Barry ne devrait pas jouer les va-t-en guerre, et devrait servir de relais au président Kaboré pour actionner une diplomatie apaisée, et une plus grande intégration des burkinabè de l’extérieur, que fut Alpha Barry lui-même.

Ouaga souffle chaud et le froid….

 

Ibrahim Dianda et Alice Ouédraogo

apr-news.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment