06222018Headline:

Congo-Brazzaville: La réponse de Jean-Martin Mbemba, sur le verdict prononcé…

Quelques jours après sa condamnation par contumace à dix ans de prison, l’ancien ministre congolais Jean-Martin Mbemba réagit. La justice congolaise l’a déclaré coupable d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et complice de détention illégale d’armes de guerre.

 

Interrogé par RFI, l’ancien ministre Jean-Martin Mbemba -qui vit en exil en France-, exprime sa colère concernant ce verdict. Deux autres co-accusés, eux aussi jugés par contumace ont écopé de la même peine et les quatres accusés qui comparaissaient ont été condamnés à des peines allant de deux à cinq ans de prison.

« Cette affaire a concerné huit personnes qui ont été poursuivies. Il y a eu un mort, il y a trois personnes bien malades suite aux différentes tortures, et qui sont en soin à l’étranger dont moi-même, et quatre personnes qui ont été considérées par les Nations unies comme étant en détention arbitraire.

Donc, c’est une vraie colère, de telle sorte que, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça n’a rien de juridique. Il n’y a eu aucune preuve. On a dit : déstabilisation des institutions de la République suite à une réunion que j’aurais présidée. On ne donne ni date, ni lieu.

On a dit détention illégale d’armes. Paraît-il que ma voiture aurait transporté 400 PMK (pistolets mitrailleurs kalachnikov NDLR) ! Dans une voiture berline, sur un terrain sablonneux, accidenté, avec des collines…

Vous voyez le ridicule. Je dis bien, le ridicule ! ».

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment