03232017Headline:

Côte d’Ivoire : Affaire Soro/Putsch manqué, une délégation burkinabè viendra voir Ouattara

kabore et ouatara
Burkina Faso: Putsch manqué, une délégation viendra présenter au président Ouattara les éléments reprochés à Guillaume Soro
Unedélégation burkinabè, conduite par le ministre des affaires étrangères se rendra bientôt en Côte d’ivoire pour présenter au président AlassaneOuattara les ‘’éléments reprochés’’ au président de l’assemblée nationale ivoirienneGuillaume Soro  dans l’affaire du coup d’état manqué du 16 septembre, a annoncé le président Roch Marc Kaboré.

’’Nous avons convenu que le contenu de ce qui lui (Guillaume Soro, ndlr) est reproché, le ministre des affaires étrangères du Burkina viendra avec leséléments  pour les présenter sur place au Président (Ouattara) -même je lui en ai fait part déjà- mais que ce soit de façon officielle via donc notre ministre des affaires étrangères mais aussi un représentant du Tribunal militaire’’, a déclaré le président Kaboré sur une radio privée.

Le président Roch Marc Kaboré et son homologue ivoirien, AlassaneOuattara  se sont rencontrés en marge du sommet de l’Union africaine, tenu ce weekend en Ethiopie, ‘’pour un peu lever les zones d’ombre qui pourraient exister entre les deux pays’’.
‘’Tout d’abord parce que, pour nous, la Côte d’ivoire nous a tendu la main du règlement diplomatique des questions et nous ne pouvions pas refuser cette main tendue’’, a expliqué M. Kaboré rappelant qu’il faille résoudre les problèmes qui peuvent exister entre ces pays dont ‘’le premier problème est relatif au mandat d’arrêt qui a été lancé contre le numéro 2 du pouvoir ivoirien’’.
Le second aspect évoqué avec le présidentOuattara porte sur le problème de sécurité qui concerne le Burkina Faso, a poursuivi M. Kaboré.
‘’Nous avons subi l’attaque de la soute (d’armes de Yimdi), organisée par des anciens du RSP et dont la plus part de ceux qui y ont participé sont ceux qui se sont replié vers la Côte d’ivoire. Nous avions a ce niveau, non seulement, de façon formelle demandé à ce que la Côte d’ivoire puisse les ramener au Burkina Faso pour qu’ils puissent être jugés comme tous les autres mais nous avons également confirmer cela par des mandats d’arrêts que nous avons également déposer contre tous ceux qui y sont’’, a-t-il détaillé.
Boa, Ouagadougou
koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment