09202020Headline:

Côte d’Ivoire –Compaoré en route pour le Maroc ?

 maroc Mohammed-VI-Blaise-Compaore

Blaise  devrait quitter son exil doré pour le Maroc

« Exilé à Yamoussoukro depuis le 31 octobre, Blaise Compaoré devrait quitter son exil doré dans la villa des hôtes de la capitale ivoirienne – baptisée le « Giscardium » – pour se rendre au Maroc. (…) » information de la Lettre du Continent, vendredi 14 novembre 2014. Blaise Compaoré se trouve depuis le weekend dernier à Duékoué, dans la résidence- Ranch de son grand ami, le ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara.

SM-Roi-Mohammed-VI-Blaise-Compaore

Côte-d’Ivoire – L’hôte encombrant de Ouattara «Blaise Compaoré vers le Maroc» ?

Mis en ligne par La Rédaction par Sylvie Kouamé | Connectionivoirienne.net | 3 novembre 2014

« Il ne peut pas rester ici, il y a trop de problèmes. On ne peut pas tout expliquer. Il serait mieux qu’ils s’arrangent pour qu’ils partent au Maroc ou ailleurs d’autres au Togo par exemple, mais pas ici à Yamoussoukro. Le Maroc est bien situé pour régler ce type de question ». Ces paroles sont celles d’un fin connaisseur des arcanes politiques ivoiriennes depuis les temps de Félix Houphouët-Boigny. A peine débuté, l’exil du dictateur déchu du Burkina Faso commence déjà par créer des ennuis au président ivoirien Alassane Ouattara.
Il est en effet de notoriété publique que Blaise Compaoré n’est pas aimé dans la sous-région ouest-africaine où il est accusé à tort ou à raison d’être le grand Satan, le déstabilisateur attitré. La Côte-d’Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone sont régulièrement cités comme les victimes du «tueur froid de Ouagadougou». Une grande partie de l’opinion publique ivoirienne n’a jamais pardonné à Blaise, son soutien aux putschistes puis rebelles apparus en Côte-d’Ivoire en 2002. Le PDCI-RDA, fortement dominé par l’ethnie du père fondateur Houphouët-Boigny, les Baoulé, voit en Compaoré le responsable 1er de ses misères. Selon nos informations, le Bouddha de Daoukro Konan Bédié aurait récemment regretté en privé d’avoir accordé le soutien de son parti à la candidature de Ouattara en 2015, sans entrevoir la chute de Compaoré. Pour les Bédéistes en effet, la chute de Compaoré affaiblit Ouattara et change les rapports de force avec le RDR.
En plus de son rejet par la grande majorité des Ivoiriens, et même au sein de la diaspora burkinabè [divisée entre pro Sankara et pro Compaoré], Blaise est passible de poursuites internationales pour son présumé rôle joué dans les crises libérienne et sierra-léonaise.
Enfin, les nouvelles autorités au Burkina-Faso ne verraient pas d’un bon œil cette présence de monsieur Compaoré à leurs portes. Combien de temps Ouattara gardera-il son colis encombrant ? L’avenir nous le dira.

Sylvie Kouamé

Comments

comments

What Next?

Related Articles