08232017Headline:

Côte d’ivoire/ devoir de memoire :” L’armée française braque deux banques et part avec des sacs remplis des billets”

Pour beaucoup des français et des followers des medias français, la présence militaire française dans des zones de conflit en Afrique a pour but humanitaire.  Elle consiste à établir la paix et à sauver des vies. Mais ce n’est pas du tout la vérité, pas du tout…
La vérité, comme l’a dit Sarkozy,  « la France a toujours été du côté des dictateurs ».  La plupart des conflits et des guerres en Afrique ont été financés par les puissances occidentales dans l’unique but de piler les richesses du continent noir.  Ainsi en Afrique, la France finance des rebellions pour renverser des gouvernements qui ne lui sont pas favorables.

Nous sommes en septembre 2003, quand une rébellion créée par Alassane Dramane Ouattara et soutenue par les gouvernements français et burkinabé,  braque une succursale de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Bouaké.  Quelques moments après le départ des rebelles, la force Licorne qui était aux alentours pour monter la garde des rebelles, arrive sur le lieu et s’empare des sacs restants.
Dans la même période,  un commando composé de 12 militaires français de l’opération Licorne braque une succursale de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest à Man, à l’ouest d’Abidjan. Après les accusations, l’armée française reconnait les faits.  Le 20 septembre, les 12 militaires sont arrêtés et extradés en France où ils sont restés jusqu’à nos jours impunis.

news.reponserapide.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment