05252017Headline:

Cote d’Ivoire: Dur dur à Abidjan (Babi), Même les garbadromes ferment

Garba

Depuis un certain temps, nous remarquons la fermeture brusque de certains lieux de vente d’attiéké, nourriture très prisée par la population ivoirienne. Ces lieux communément appelés garbadrôme font place à de simples tables entassées, d’où une inquiétude grandissante des ivoiriens.
En effet, Apres les fêtes de fin d’année et du nouvel an, la population ivoirienne a constaté une pénurie des paniers d’attiéké et une hausse excessive de leurs prix. Mêmes les boules d’attiéké habituellement vendus en sachet à 100 FCFA se retrouvent sur les marchés aujourd’hui à 200 F CFA, voire 300 FCFA; Cela explique alors la colère des vendeurs d’attiéké qui ont manifesté la semaine dernière leur colère en détruisant d’énormes quantités de paniers d’attiéké qui sont passés de 4000 FCFA à 7000 FCFA le panier.
Les causes de cette inflation s’expliquent par La longue période de 08 mois constatée l’année dernière sans une goutte de pluie qui est l’une des causes principales de cette pénurie car n’ayant pas favorisé la production des récoltes vivriers. A cela l’on pourrait aussi ajouter l’exportation abusive de l’attiéké vers les pays de la sous-région.
Ainsi les syndicats des vendeurs d’attiéké ont décrété un arrêt de travail et ce jusqu’à ce que les prix des paniers reviennent à la normale.
Notons que les ivoiriens devront se priver de leur plat favoris « le Garba » pour un bout de temps encore en attendant que les choses rentrent en ordre.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment