10202020Headline:

Côte d’Ivoire: le SYAAC-MESRS menace encore une grève

Le SYAAC-MESRS a décidé de relancer son mot d’ordre de grève pour réclamer le paiement de primes d’incitation.
Le Syndicat des agents de l’administration centrale du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (SYAAC-MESRS) a décidé de relancer son mot d’ordre de grève pour réclamer le paiement de primes d’incitation.

Le SYAAC avait suspendu mi-juillet un préavis de grève suite au décès du Premier ministre Gon Coulibaly et en réponse à un appel à la négociation du ministre Adama Diawara.

« Mais depuis plus de deux mois, le ministre refuse de reprendre le dialogue, or il avait été convenu que nos primes seraient payées entre le 15 et le 20 août », a regretté le secrétaire général, Modeste Zoulou, lors d’une assemblée générale, mercredi 30 septembre à Abidjan.

En conséquence, ce syndicat organisera, à une date non encore déterminée, une grève de trois jours, dont un sit-in, le premier jour, sur l’esplanade de la direction des affaires financières et du patrimoine.

Le SYAAC réclame 253 millions de FCFA pour les primes dues aux 500 agents de l’administration centrale du ministère, une somme provenant des ressources financières propres du ministère, estimant que le ministère dispose d’importantes ressources dont les préinscriptions en ligne des nouveaux bacheliers, les inscriptions en ligne des candidats au Brevet de technicien supérieur, les frais de soutenance, ceux pour l’ouverture d’établissements supérieurs privés, entre autres parmi la cinquantaine d’activités génératrices de revenus.

Le ministre Adama Diawara étant conseiller technique du Premier ministre Gon Coulibaly lors de la signature de l’arrêté portant paiement de primes aux agents devrait rendre hommage à l’illustre disparu en entérinant le paiement de leur dû, indique le syndicaliste qui lance un appel au Premier ministre Hamed Bakayoko pour qu’il se penche sur leur situation « en vue d’un dénouement heureux ».

Le ministre Mabri Toikeusse avait signé le 19 mars une Décision annulant un Arrêté qu’il avait pris le 16 mars 2020 sur instruction du Premier ministre pour disposer librement des fonds propres du ministère pour payer les primes.

Les agents de l’administration centrale disent attendre cette prime depuis la fin du premier trimestre 2017, lorsqu’un accord avait été conclu avec l’ex-ministre Bakayoko-Ly Ramata.

yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles