12052016Headline:

Côte d’Ivoire – Présidentielle: Quand Affi Nguessan se compare à Macky Sall, les grandes différences

Affi-Nguessan-Macky-Sall

Lors de l’élection présidentielle passée dans le pays de la Teranga, l’opposition sénégalaise était dans sa majorité favorable à un boycott.

Soupçonnant Abdoulaye Wade de fraude, et refusant d’admettre que celui-ci soit à nouveau candidat au nom , selon eux , d’une lecture abusive et irrégulière de la constitution du Sénégal , les ténors de l’opposition n’étaient alors point prêts à cautionner ce qu’ils considéraient alors comme une mascarade.

Dans cette situation de confusion et de tension, Macky Sall s’est lancé quand même dans la course se faisant notamment accuser de trahison par les uns , quand d’autres prévoyaient sa défaite et déploraient qu’il ait accepté d’aller à un scrutin pour se discréditer et légitimer son ancien mentor Abdoulaye Wade.

Finalement , après avoir contraint Abdoulaye Wade à un second tour à la surprise de plusieurs observateurs, dont le reste de l’opposition favorable au boycott radical, Macky Sall sera élu avec le soutien et le ralliement des mêmes leaders et acteurs qui l’avaient voué aux gémonies, deux semaines plus tôt.

En Côte d’Ivoire le président du parti de l’ex président Laurent Gbagbo ne se rêve-t-il pas en Macky Sall ? N’a-t-il pas définitivement admis que même en faisant le plein des voix pro-Gbagbo qui n’ont pas réussi à maintenir leur ancien chef au pouvoir , cela ne lui suffirait pas pour gagner une élection en Côte d’Ivoire ?

Ce Macky Sall de la lagune Ébrié estime sans doute qu’un candidat pour être élu président de tous les Ivoiriens, doit rassembler , doit donner des gages et doit réconcilier au delà de son camp. Il doit avoir des alliances et des adhésions extérieures à son parti d’origine pour fonder et bâtir sa majorité?

Au Sénégal Macky Sall l’a fait. En Côte d’Ivoire, n’est ce pas cela que Ouattara a fait en 2010 avec Bédié et le Pdci ? Dans la guerre débutée en Septembre 2002 dans son pays , et même avant lors de l’élection présidentielle 2000, n’est-ce pas ce rassemblement au delà de son camp qui avait bénéficié à Laurent Gbagbo pour bâtir la majorité présidentielle?

En 2000 Laurent Gbagbo même sans accord formel signé avec le Pdci, avait gagné grâce à une grande partie des voix des militants de ce parti qui voyaient en lui, un recours, un homme pouvant réconcilier et apaiser face au militaire Robert Gueï.

Tout semble indiquer qu’Affi Nguessan tente de s’installer dans cette même dynamique qui lui fait croire en ses chances, malgré d’une part les quolibets des siens qui voient en lui un naïf que Ouattara va broyer , et d’autre part les moqueries du pouvoir qui n’arrive pas encore vraiment à prendre au sérieux un homme affaibli dans son parti et qui n’a la maîtrise et le contrôle du grand appareil Fpi que grâce au coup de pouce d’une justice méfiante à l’égard des frondeurs et radicaux.

Le seul problème est de savoir avec qui Affi N’Guessan compte tisser cette alliance face au bloc Rdr-Pdci incarné par les poids lourds que sont Bédié et Ouattara.

Se démarquant à dessein des radicaux avec son discours de conciliation pris pour une stratégie de collusion , le président du Fpi aurait assurément tissé des alliances avec les irréductibles du Pdci, si dans son parti la crise avait été maîtrise. Ainsi les autres candidats déclarés auraient tourné autour du Fpi et de son candidat. Occupés à se battre pour le contrôle de la direction , les cadres de l’ex parti au pouvoir ont relégué au second plan la lutte contre Alassane Ouattara.

Pour tenter de donner corps à son ambition et à son agenda qu’il ne cache plus , Affi Nguessan dans l’attente de la confirmation d’une nouvelle date de rendez-vous à la Haye, entamera à partir du samedi 18 avril 2015, une tournée politique nationale.

Elle débutera par la région du Gbèkê où il est prévu une dizaine de meetings pendant lesquels, Affi N’Guessan donnera sa vision et surtout sa recette pour une Côte d’Ivoire  »réconciliée ».

Il tentera de convaincre les militants de ce parti de la pertinence de la présence du FPI aux prochaines élections présidentielles.
L’ancien Premier ministre ivoirien évoquera également les actions que son équipe et lui comptent mener pour la libération de Laurent Gbagbo.

Source : afrikipresse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment