06272022Headline:

Côte d’Ivoire : Un caporal des FACI condamné à 10 ans de prison ferme pour meurtre

Inculpé et bénéficiant d’une liberté provisoire depuis fin janvier 2016, le caporal Konaté Matchê retourne à la Mama pour 10 ans. Ainsi en a décidé le verdict du Tribunal Militaire d’Abidjan, le mercredi 18 mai 2022.

Le Tribunal Militaire d’Abidjan (TMA) a condamné, en son audience du mercredi 18 mai 2022, un élément des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) à 10 ans de prison ferme pour meurtre. Il s’agit du caporal Konaté Matchê dit le ‘’tireur’’.

Le caporal avait volontairement tiré sur la victime

Selon des sources proches du Tribunal Militaire d’Abidjan, cet élément des Forces Armées de Côte d’Ivoire avait volontairement tiré, en 2013, sur S. Valery, causant ainsi son décès.

Le caporal Konaté Matchê qui avait été inculpé, a bénéficié d’une liberté provisoire Inculpé depuis fin janvier 2016. Mais au terme du verdict de la dernière journée de l’audience, le soldat à la gâchette facile retourne à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (Mama) pour 10 ans.

Pour la famille de la victime qui avait perdu espoir et pensé que ce meurtre resterait impuni, c’est un grand soulagement.

« Le tribunal militaire nous a ainsi démontré que nul n’est au-dessus de la loi »

« On n’y croyait plus. Pour nous, cette affaire ne connaitrait pas son dénouement. Le tribunal militaire nous a ainsi démontré que nul n’est au-dessus de la loi. Notre infinie gratitude au Commissaire du gouvernement ainsi qu’à tous ses collaborateurs », a dit le représentant de la famille du défunt.

Sous la férule du Commissaire du gouvernement, Ange Kessi Kouamé, le Tribunal Militaire d’Abidjan ne badine pas avec les impairs de certains éléments égarés des forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire.

Trois gendarmes condamnés en janvier 2022 à 12 mois de prison ferme pour vol

En janvier 2022, le Procureur Militaire avait requis 12 mois de prison ferme pour 3 gendarmes reconnus coupables des faits de vol, pour des faits remontant au 29 février 2020. Ce jour-là, les nommés Nébié Souleymane et Kaboré Kalga revenaient d’un long voyage. Arrivés à la gare UTB d’Adjamé, ils tentent de trouver un taxi compteur afin de retrouver leur maison pour un repos bien mérité. Il est 5 heures du matin.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles