09302022Headline:

Crise dans l’Est de la RDC: Washington accuse le Rwanda

Les Etats-Unis ont fini par prendre position dans la crise qui oppose le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC). Dans une déclaration dans laquelle il dit être foncièrement préoccupé par la situation, Washington, a accusé Kigali de soutenir l’avancée des rebelles du M23.

« Nous sommes extrêmement préoccupés par les récents combats dans l’est de la RDC et par la présence signalée de forces rwandaises sur le territoire de la RDC », a déclaré ce mercredi, la représentation diplomatique des Etats-Unis à Kinshasa. « Les comportements provocateurs et les propos incendiaires doivent cesser. De telles actions augmentent le risque de violence et de destruction dans l’est du Congo et nuisent à tous les habitants de la région », a-t-elle poursuivi.

Condamnant la prise de la cité de Bunagana par des rebelles du M23 dans l’Est de la RDC, près de la frontière avec l’Ouganda, la commission des affaires étrangères du sénat américain affirme que « le soutien rwandais aux rebelles du M23 qui attaquent les civils, les Casques bleus de l’ONU et les FARDC (Forces armées congolaises, NDLR) dans l’est de la RDC est inacceptable ».

Elle a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU, la mission onusienne en RDC et le Département d’Etat américain à « enquêter immédiatement ».

Mardi, la République Démocratique du Congo (RDC) a réuni les diplomates des pays membres permanents du conseil de sécurité des Nations-Unies accrédités à Kinshasa et leur a fait part, de la prise de la ville de Bunagana, près de la frontière avec l’Ouganda, par les rebelles du M23.

Le représentant diplomatique de Moscou à cette réunion, a déclaré que la Russie soutenait Kinshasa dans les « efforts de trouver la solution qui pourrait maîtriser la situation dans l’Est de la RDC et dans la région en général ».

La RDC accuse le Rwanda de soutenir militairement les rebelles du M23. Mais Kigali récuse toutes les accusations de Kinshasa. La situation reste tendue malgré les appels de l’Union Africaine et celle de l’ONU à la cessation des violences et à une entame du dialogue pour une résolution pacifique.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles