10202019Headline:

Cyril Ramaphosa: « les Sud-Africains ne sont pas xénophobes »

Le président Cyril Ramaphosa a promis samedi aux Zimbabwéens de s’attaquer aux violences contre les étrangers.

Alors que le président sud-africain s’apprêtait à rendre hommage à Robert Mugabe, il a été hué par la foule présente aux obsèques.

« Au cours des deux dernières semaines, nous, Sud-Africains, avons traversé une période difficile. Nous avons eu des actes de violence, dont certains étaient dirigés contre des ressortissants d’autres pays. Cela a entraîné la mort de certains ressortissants d’autres pays, mais la majorité d’entre eux étaient des Sud-Africains », a déclaré Cyril Ramaphosa.

« Je me tiens devant vous comme un frère africain, qui exprime ses regrets et présente ses excuses pour ce qui s’est passé dans mon pays. Ce qui s’est passé en Afrique du Sud va à l’encontre des principes d’unité du peuple africain que défendaient les présidents Mugabe, Mandela, Tambo et les grands dirigeants de notre continent ».

« Je me tiens devant vous, Zimbabwéens et Africains, pour vous dire que nous travaillons très dur pour encourager les Sud-Africains à embrasser toute la population des pays africains. Je tiens à vous remercier pour le soutien que vous nous avez offert en cette période difficile ».

« Je tiens à dire ici aujourd’hui que les Sud-Africains ne sont pas xénophobes, qu’ils n’ont rien contre les ressortissants d’autres pays et que nous accueillons des gens d’autres pays. Nous travaillons très dur et nous allons promouvoir la cohésion sociale… nous voulons embrasser l’esprit d’unité pour lequel Mugabe a travaillé toute sa vie », a-t-il lancé.

L’Afrique du Sud a été frappée par des violences xénophobes qui ont fait plus de 10 morts.

Lire sur afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment