11202018Headline:

Dakar: L’audience de Barthélémy Dias renvoyée en décembre.

Le maire de Sacré-Cœur/Mermoz, Barthélémy Dias, poursuivi pour outrage à un magistrat, a affirmé mercredi à Dakar, avoir “critiqué une décision de justice” qui a créé “un électrochoc” auprès du régime au pouvoir et des magistrats, lors de son procès en grande instance, a-t-on constaté.
“J’ai critiqué une décision de justice créant un électrochoc” a affirmé M. Dias, précisant qu’il “a demandé à être jugé” et souhaité que ses propos soient “ramenés dans son contexte”.

Libéré le 30 septembre, Barthélémy Dias a purgé une peine de six mois à la suite de la décision de la Cour de première instance de Dakar, qui l’avait condamné pour “discrédit jeté sur une décision de justice”, ce dont le maire de Sacré-Cœur/Mermoz a “toujours récusé”, a-t-il indiqué à la barre.

“J’ai été sanctionné et non pas jugé”, a réagi le maire de Sacré-Cœur/Mermoz, estimant qu’il a été condamné pour “ambition présidentielle” et “je n’ai qu’un sentiment de dégoût” face à la condamnation du maire de Dakar, Khalifa Sall, a-t-il soutenu.

Selon Me El Hadji Diouf, “si les organes de presse qui ont vulgarisé ces propos n’ont pas été poursuivis, il ne voit pas pourquoi son client l’est”.

A l’entame du procès, le juge Bara Guèye, a refusé la demande de renvoi de l’audience, soutenant que “les avocats absents” de M. Dias devaient avoir “la moindre courtoisie d’être présents car un off leur a été accordé” à la première audience.

Le juge de la grande instance de Dakar a renvoyé l’affaire au 12 décembre pour délibération.

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment