07212018Headline:

Dakar: Une ONG appelle à la libération de l’Imam Ndao,la suite sur…

A moins de deux semaines du verdict dans le procès Imam Ndao poursuivi pour “association de malfaiteurs, apologie du terrorisme, blanchiment de capitaux” et contre qui le procureur a requis Le 14 Mai 30 ans de “travaux forcés, le président de l’Ong Jamra (“luttant contre l’injustice”), Mame Matar Gueye a appelé le juge à “faire un effort” pour libérer le guide, face à la presse à Dakar.

“Nous demandons au juge de faire un effort pour la libération de Imam Ndao”, a lancé M. Gueye devant un parterre de soutiens en faveur du guide détenu depuis octobre 2015 avec plus de 30 de ses co-accusés.

Pour le président de l’Ong Jamra (organisation “luttant contre l’injustice”), les chefs d’accusation retenus contre Imam Ndao “sont imaginaires”, ajoutant que “l’intimité” du guide a été “violée”.

Le procureur avait requis 30 ans de “travaux forcés” contre Imam Ndao, pour “association de malfaiteurs, apologie du terrorisme, blanchiment de capitaux” et la “perpétuité” contre Matar Diokhané et 10 autres accusés, lors du 18e jour du procès pour terrorisme au tribunal de Dakar.

Il avait en outre requis 15 ans de travaux forcés contre Pape Kibili Coulibaly, Ibrahima Ndiaye, El hadji Mamadou Ba dit Mame Ba pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise de terroristes” et 20 ans de “travaux forcés contre” Saliou Ndiaye et Moustapha Diatta, coupable d’”association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme financement du terrorisme”.

L’imam Alioune Badara Ndao a été arrêté fin octobre 2015 à Kaolack (Centre) pour une présumée connivence avec des foyers djihadistes.

Le guide religieux est poursuivi avec 31 autres coaccusés pour associations de malfaiteurs en relation avec des organisations terroristes, apologie et financement du terrorisme.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment