09242020Headline:

Depuis Cotonou, Francois Compaoré rompt le silence et dénonce une campagne mensongère de France 24

Francois compaoré
La famille COMPAORE François s’indigne profondément de la campagne de diffamation, de dénigrement et d’agressions morales lancée contre elle par la Chaîne  France 24 qui allègue de soi-disant pratiques inhumaines dans sa résidence de Ouagadougou, aujourd’hui livrée au pillage des militants de l’opposition civile burkinabè.

 

La famille COMPAORE François tient à opposer un démenti formel aux accusations imaginaires et délirantes ainsi diffusées sans la moindre ombre d’enquête, ni de preuve. Les précisions suivantes s’imposent dès lors :

1.La résidence de la famille COMPAORE François n’a jamais été un lieu de pratiques inhumaines

2.Les images et photos mésinterprétées et instrumentalisées par la presse ne sont rien d’autre que des œuvres de mise en scène d’art plastique, créées par notre fille, élève en classe de Première au Lycée Français Saint-Exupéry de Ouagadougou. On pourra s’en convaincre en consultant les autorités dudit établissement scolaire.

3.Le sous-sol de notre résidence familiale a toujours servi de salle d’études et de révision pour les enfants Compaoré. Plusieurs professeurs-répétiteurs qui y sont passés peuvent en témoigner.

Dès lors, la Famille COMPAORE François, devant la virulence de la diffamation et de l’agression morale facilitées contre elle par les diffusions de France 24, exige que son honneur et sa dignité soient pleinement rétablis dans les médias qui ont contribué à les salir. Par conséquent, la Famille COMPAORE François demande que le présent démenti soit rendu public.

Face à la gravité des faits, la Famille COMPAORE François rappelle à tous qu’elle se réserve le droit d’ester en justice afin de faire valoir ce que de droit.

 

Fait à Cotonou, le 2 novembre 2014

Pour la Famille, M. COMPAORE François

Comments

comments

What Next?

Recent Articles