05252017Headline:

Depuis dans le palais à Abidjan: Les manœuvres de Compaoré pour reconquerir le pourvoir au Burkina

compaore au salon

Huit mois après qu’il a été chassé du pouvoir, Blaise Compaoré ne chôme pas à Abidjan, où il a trouvé refuge. Bien au contraire. L’ex-homme fort du Burkina Faso reste connecté à l’actualité politique dans son pays.

Depuis les bords de la lagune ébrié, il manœuvre pour peser sur l’élection présidentielle prévue pour octobre prochain. A cet effet, il reçoit des personnalités qui lorgnent le fauteuil présidentiel, qu’il a été contraint d’abandonner le vendredi 31 octobre 2014.

Selon le confrère Jeune Afrique, dans sa dernière parution, il a reçu récemment son ex-ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, qui a séjourné en terre ivoirienne du 8 au 14 juin 2015. Loin des caméras. Candidat à la prochaine présidentielle, Djibril Bassolé est venu solliciter l’onction de Blaise Compaoré pour défendre les couleurs du Congrès pour la démocratie et la paix (Cdp). C’est que l’ex-président du Faso reste un homme puissant, bien qu’éloigné de la sphère politique burkinabé. En effet, il ne semble pas avoir rompu les amarres avec la vie politique de son pays, malgré la distance. Rien de ce qui se passe à l’intérieur de son parti ne lui échappe. A en croire le confrère, il aura nécessairement son mot à dire dans le choix de la personnalité qui devra représenter le Cdp à la prochaine présidentielle, au cas où ce parti serait autorisé à participer à ce scrutin.

Blaise Compaoré, nous apprend notre source, a décidé de miser prioritairement sur Désiré Kadré Ouaédraogo, le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). C’est au cas où celui-ci ne serait pas chaud pour se lancer dans la course au palais de Kosyam, que Compaoré pourrait donner son Ok à Djibril Bassolé. Encore faut-il qu’après avoir obtenu cette bénédiction de l’ancien chef de l’État, le diplomate puisse passer l’obstacle des dispositions spéciales prises par les dirigeants de la transition pour recaler toutes les personnalité ayant flirté avec l’ancien régime Comparoé et qui avaient défendu son projet de se maintenir au pouvoir.

Assane NIADA

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment