12112018Headline:

Des Casques bleus du Burkina trouvent la mort dans une attaque au Nord Mali.

Deux Casques bleus burkinabè ont été tués samedi matin et cinq autres blessés, lors d’une attaque à Ber, une localité du Nord du Mali, a annoncé l’état-major général des armées (EGMA) du Burkina Faso, dans une note.
Selon l’EMGA, samedi aux environs de 05H30 (GMT et locale), un détachement du contingent burkinabè (Badenya 6) de la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA) stationné à Ber à une cinquantaine de kilomètres au Nord-Est de Tombouctou, “a été la cible d’une attaque complexe par des éléments armés”.

Deux soldats ont été tués et cinq autres blessés.

La MINUSMA est présente au Mali depuis juillet 2013 à la suite de la rébellion déclenchée en janvier 2012 par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, mouvement Touareg) qui avait décrété la partition de fait du Nord du pays, et de l’invasion de cette zone par des groupes jihadistes, liés pour certains à Al-Qaïda.

Cible privilégiée des groupes islamistes implantés au Mali, elle est la mission de maintien de la paix la plus meurtrière de l’ONU avec une centaine de Casques bleus tués à ce jour.

Fin septembre, la MINUSMA comptait 12.213 soldats. Le Burkina Faso est le premier pays contributeur de troupes de la mission, avec un effectif total de 1.704 militaires dont 68 femmes.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment