06272022Headline:

Des journalistes se forment à mieux communiquer sur les enjeux de l’intégration économique régionale

Une soixantaine de journalistes se forment à mieux communiquer sur les enjeux de l’intégration économique régionale par l’offre de contenus plus affinés et cohérents sur les questions économiques et financières.

Cette session de formation, la deuxième, initiée par la Direction générale de l’Economie s’est ouverte lundi 23 mai 2022 à Grand -Bassam. Elle vise à améliorer la compréhension de certaines thématiques de l’actualité économique liées aux organisations sous régionales, de mieux connaître les différents instruments et organismes de l’intégration économique régionale.

Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’amélioration de la gouvernance pour la délivrance des services de base aux citoyens (PAGDS). Ce projet vise à renforcer la capacité du gouvernement en matière de budgétisation, de passation de marchés, d’amélioration des prestations de services dans l’éducation, la gestion des contrats routiers dans le cadre de la modernisation. Il est financé par la Banque mondiale.

Dans le cadre de la communication, il s’agit de donner des rudiments aux journalistes pour un meilleur relais des informations économiques aux populations, a relevé la coordonnatrice du projet PAGDS, Yao Madeleine.

Le chef de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, Gondo Diomandé a indiqué que cette formation permet de répondre aux préoccupations majeures des journalistes et professionnels de la communication dans le traitement des questions d’actualités à caractère économique, financière et monétaire.

Pour le directeur général de l’Economie, Dr Sain Oguié, il est à noter un déficit d’informations qui s’explique en particulier par le fait que les journalistes n’ont pas toujours la bonne compréhension des notions, concepts et mécanismes de l’information économique.

Cette session qui s’achève mercredi 25 mai, permettra en outre aux journalistes de s’imprégner du fonctionnement des organisations sous régionales, les enjeux pour la Côte d’Ivoire dans le cadre de la mise en œuvre des communautés économiques régionales ( CER).

La Côte d’Ivoire est leader au sein de l’Union économique monétaire Ouest Africaine (UEMOA) avec un produit intérieur brut (PIB) représentant 34% de l’Union. De plus, elle est le principal fournisseur en matière d’échanges intracommunautaires au sein de l’UEMOA et un acteur clef pour le renforcement de l’intégration économiques régionale pour assurer la paix, la stabilité et la prospérité économiques des états membres.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles