01212022Headline:

Éthiopie: des camions du PAM volés à Kombolcha, l’ONU accuse l’armée ou ses alliés

Le Programme alimentaire mondiale une nouvelle fois la cible de pillages en Éthiopie. Le porte-parole adjoint des Nations unies a révélé cette nuit que 18 camions du PAM ont été volés vendredi dernier à Kombolcha. L’ONU accuse les forces nationales éthiopiennes ou leurs alliés.

Avec notre correspondante régionale à Nairobi, Florence Morice

Ce vendredi 10 septembre, dans la soirée, un groupe d’hommes en armes s’introduit dans le centre de gestion des risques de Kombolcha et réquisitionnent de force 18 camions du Programme alimentaire mondial, menaçant au passage le personnel des Nations unies. Depuis, 15 camions ont pu être récupérés, les trois autres sont toujours introuvables.

L’ONU met en cause les Forces de défense nationale éthiopiennes ou une force militaire alliée. « Ces individus ont ensuite utilisé les camions pour leurs propres besoins », selon le porte-parole adjoint des Nations unies. Le droit humanitaire international se voit donc une nouvelle fois violé en Éthiopie. Les besoins en aide alimentaire sont pourtant immenses.

Rien que dans la région Amhara, où se trouve Kombolcha, et l’un des épicentres du conflit récemment, l’ONU estime que 3,7 millions d’Éthiopiens ont besoin en urgence d’une aide alimentaire. Mais les humanitaires rencontrent de nombreuses entraves. La semaine dernière déjà, l’ONU avait dénoncé le pillage de ses entrepôts à Kombolcha, par des éléments des forces tigréennes cette fois.

Là encore du personnel avait été menacé et d’importantes quantités de nourriture avaient été pillées, y compris des produits destinés aux enfants. Le Programme alimentaire mondial avait, dans la foulée, suspendu provisoirement ses activités dans cette localité.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles