06302022Headline:

Éthiopie: les rebelles tigréens quittent la région Afar

Les rebelles tigréens du TPLF se sont presque entièrement retirés de la région Afar, dans le nord-est du pays. Ils occupaient la partie nord de cette région depuis fin janvier, plaidant la légitime défense face aux agressions du gouvernement éthiopien et de son allié érythréen. Signe probable d’une désescalade : le TPLF quitte désormais cette région, notamment dans l’espoir d’obtenir de l’aide humanitaire.

C’est par cette région Afar que l’aide alimentaire est censée transiter jusqu’au Tigré et ses six millions d’habitants. Depuis plusieurs mois, elle est quasiment à l’arrêt, en partie à cause du refus du gouvernement de laisser passer une grande partie des convois, mais aussi à cause de l’occupation militaire des rebelles tigréens de la partie nord de la région.

« Nous nous sommes entièrement retirés de l’Afar », a précisé un porte-parole tigréen du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), mardi 26 avril.

Mais selon des sources Afar, ce sont plutôt les combats de ces derniers jours qui ont forcé les rebelles tigreens à battre en retraite. De plus, ils se seraient retirés principalement de la route où transitent les convois humanitaires et garderaient une présence dans le nord de l’Afar.

Ce retrait signifie-t-il qu’un accord a été passé entre Addis-Abeba et les insurgés tigréens ? Pas forcément, au regard du dernier communiqué du TPLF. Dans une lettre adressée aux Nations unies, les rebelles menaçaient d’employer de nouveau la force si aucun processus de paix crédible n’avait lieu en Éthiopie.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles