09292022Headline:

Éthiopie: un hôpital de Mekele touché dans de nouveaux bombardements

Nouvelle escalade en Éthiopie, une semaine après la reprise des combats. La capitale du Tigré, Mekele, a été à nouveau cette nuit la cible de frappes aériennes. Les autorités locales accusent l’armée éthiopienne qui n’a pas réagi.

C’est le directeur médical de l’hôpital Ayder qui a donné l’alerte hier soir en dénonçant une attaque de drones sur Mekele peu avant minuit. « Les victimes arrivent à l’hôpital », pouvait-on lire sur son compte Twitter.

Selon le porte-parole du TPLF, au moins trois bombes ont été lâchées et l’hôpital de Mekele figurerait parmi les cibles, accuse-t-il. D’autres sources locales assurent que les environs de cet hôpital ont été touchés, mais la nature exacte des cibles et des dégâts reste ce matin difficile à établir. Le TPLF assure en tout cas qu’il n’existe aucune cible militaire dans les environs, puisque après, le bombardement d’un jardin d’enfant à Mekele la semaine dernière, l’armée éthiopienne avait assuré qu’elle visait uniquement des cibles militaires.

Autre signe d’escalade, le gouvernement accuse de son côté les Tigréens d’avoir relancé une offensive en direction de la frontière avec le Soudan où des affrontements seraient en cours. Alors que depuis le début de la semaine, le TPLF a déjà progressé à l’extérieur des frontières du Tigré, en Amhara en direction de la ville-clé de Weldiya, ainsi qu’en région Afar.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles