11182017Headline:

Exil au Maroc: Après avoir y avoir deposé ses Valises Blaise Compaoré Indesirable au Maroc

maroc Mohammed-VI-Blaise-Compaore

Deux partis politiques marocains de gauche, le PSU (Parti socialiste unifié) et la Voie démocratique, ne sont pas favorables à l’accueil de Blaise Compaoré sur le sol marocain. L’un d’eux demande son expulsion.

Ces deux partis sont de « petites formations politiques », explique le site d’information marocain Yabiladi, qui révèle que les grands partis politiques du pays, opposition comme majorité, sont restés silencieux sur la présence « pour une durée déterminée » du président déchu sur le territoire marocain.

Ce n’est pas le cas de ces deux partis politiques de gauche, qui, s’ils partagent la même hostilité vis-à-vis de Blaise Compaoré, l’expriment cependant de manière différente.

Le premier, le PSU, toujours selon Yabiladi, plus modéré, exprime juste sa désapprobation, déclarant qu’il refuse de voir le Maroc être traité de « complice » des crimes qu’aurait commis Blaise Compaoré durant ses deux décennies de pouvoir.

Le second, la Voie démocratique, est plus virulent et exige l’expulsion de Blaise Compaoré du territoire marocain, refusant que le Maroc soit une « terre d’asile pour des anciens dictateurs », rappelant que Mobutu a aussi trouvé refuge au pays de Mohamed VI.

Ayant quitté le pouvoir le 31 octobre 2014 sous la pression populaire, Blaise Compaoré a élu domicile en Côte d’Ivoire, avant de s’envoler pour le Maroc, le 22 novembre dernier pour, selon les autorités marocaines, « un séjour d’une durée déterminée ».

http://burkina24.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment