05272022Headline:

Frontière du Mali: des mauritaniens tués au Mali, tentative de sabotage des relations Nouakchott/Bamako?

des soldats maliens en patrouille

Plusieurs commerçants mauritaniens ont été tués dans un incident à la frontière avec le Mali, rapporte RFI citant un communiqué du gouvernement mauritanien.

Selon les informations rapportées par le média français RFI, l’armée malienne serait impliquée dans un incident dans lequel sept commerçants mauritaniens ont été tués en territoire malien. Le média cite des témoignages de familles des victimes qui auraient attesté que les militaires maliens ont quelque chose à voir avec ce « massacre ».

L’incident a suscité de vives interrogations au plus haut niveau de l’Etat et le président de la Mauritanie a dépêché une délégation de haut niveau à Bamako pour avoir des explications avec les autorités maliennes. La délégation selon RFI, est composée des ministres des Affaires étrangères, de la Défense nationale, de l’Intérieur et du directeur général de la Sûreté nationale. RFI indique également que les autorités mauritaniennes assurent qu’une enquête va être faite et que les responsables seront punis.

Tentative de sabotage ?
Cette information intervient alors que le Mali est en pleine conquête diplomatique et tente de rallier Nouakchott à sa cause après les sanctions de la CEDEAO. Le timing de l’incident pourrait laisser croire à une sorte de tentative de sabotage des relations entre Bamako et son voisin de la Mauritanie.

On sait que la France et ses alliés européens se sentent menacés par le gouvernement de transition malien qui a déjà appelé à la révision des accords de défense avec Paris et également noué de nouveaux accords dont celui avec la Russie. Ils ont soutenu via l’Union européenne, les sanctions de la CEDEAO contre le Mali, sanctions qui devraient isoler le pays mais sans la Guinée et la Mauritanie, les sanctions n’auraient pas vraiment les effets escomptés.

Le Mali lutte contre une insurrection djihadiste dans le nord et le centre depuis plusieurs années. La France est intervenue pour, soit disant aider le pays à retrouver l’intégrité de son territoire, mais près de huit ans après, le Mali a plutôt perdu environ 80% du territoire et la menace s’est même étendue vers le Niger, le Burkina Faso et continue de tendre ses tentacules vers les Etats côtiers comme le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles