06252019Headline:

Gabon/ Affaire de disparition de 350 conteneurs: le gouvernement gabonais s’est engagé à trouver et à punir les responsables

Le gouvernement gabonais s’est engagé à trouver et à punir les responsables de la disparition de plus de 350 conteneurs de bois dur protégé d’une valeur de près de 250 millions de dollars.
Fin février et début mars, les autorités ont découvert et saisi 392 conteneurs de 5 000 mètres cubes de bois de kevazingo abattus illégalement dans le port d’Owendo. Fin avril, 353 de ces conteneurs avaient disparu. « Cette affaire est extrêmement grave. Elle nécessite une réaction de la plus grande gravité », a déclaré l’administration du président Ali Bongo dans un communiqué ajoutant qu’« il ne doit y avoir aucune faiblesse, aucune impunité, aucune faveur spéciale, quel que soit le rang des personnes impliquées. »

La foresterie est une industrie majeure pour ce pays d’Afrique centrale dont près de 80% du territoire est recouvert de la forêt tropicale. Mais le rare arbre de kevazingo, qui peut mettre 500 ans à atteindre sa hauteur maximale de 40 m (130 pieds), est protégé par la loi. La demande de kevazingo en Asie reste élevée malgré l’interdiction au Gabon.

Le kevazingo contenu dans les conteneurs volés aurait une valeur marchande d’au moins 140 milliards de francs CFA (241 millions de dollars), a déclaré Emmanuel Nzue, qui dirige une entreprise de bois gabonaise. Le Gabon est dirigé par la famille Bongo depuis plus de 50 ans. Le président Ali Bongo a succédé à la mort de son père Omar en 2009 et a fait du sauvetage de la faune unique du Gabon, y compris de sa forêt équatoriale primitive et de ses éléphants, une priorité.

Lire sur beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment