09262017Headline:

Gabon : Le Camp Bongo en alerte maximale”Un accouchement très compliqué”

bongo-et-frere

Depuis le déclenchement de la crise post-électorale au Gabon, les médias du monde en font large écho, en particulier ceux français ; de quoi susciter pas mal d’interrogations quand on sait combien est petit ce pays au cœur de l’Afrique centrale. Cette crise ayant cédé aux casses, et violences sans précédent dans le pays, des alternatives seraient en voix d’être trouvées. Un accouchement très compliqué, vu qu’il s’agit de remettre en question l’élection d’Ali Bongo comme Président, taxée de frauduleuse. Il était alors question que la Cour Constitutionnelle, seule habileté à couvrir le processus des recomptages des voix, s’y penche. Ce qui a était été fait… Cependant, alors que le camp Jean Ping veille au moindre geste, les réponses du camp d’Ali Bongo elles.

Le compte à rebours est enclenché ; les neuf magistrats de la Cour constitutionnelle ont donc jusqu’au 23 septembre (15 jours exactement) pour instruire et trancher sur les recours déposés par l’opposition suite à la réélection –qui fait l’objet de contestation- d’Ali Bongo. La province du Haut-Ogououé, théâtre confrontation des procès-verbaux où Ali Bongo a obtenu 95% des voix, sera crucial pour la suite. Il a également été instruit au camp Bongo de déposer devant la Cour constitutionnelle, sa réponse argumentée aux anomalies signalées par l’opposition.

Alors que les avocats d’Ali Bongo s’apprête à profiter de leur droit de réponse pour signaler des fraudes de l’opposition, notamment à Omboué, Bitam et certains quartiers de Libreville, certains observateurs restent sceptiques sur l’ensemble de la question, vu que son but est de permettre que chaque camp connaisse les armes de l’autre même si c’est dans la mesure de répondre aux accusations. Pour eux, il y a de quoi craindre d’autres soulèvements en faisant des camps opposés d’éternels insatisfaits.

Toutefois, au sortir d’études de ces recours, un rapport final sera présenté par le magistrat, avant la soumission de ce qui découlera du vote à bulletin secret des 9 juges.

Ce n’est qu’après ces étapes que l’on sera finalement fixé sur la validité ou non de la victoire du président sortant Ali Bongo.

Jusqu’où ira cette affaire ? Just wait and see !

COURAGE, PEUPLE GABONAIS !
ocameroun.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment