05222019Headline:

GABON : Les quatre mutins encourent la prison à vie selon le Procureur de la République .

 Dans une déclaration rendue publique mercredi soir, le Procureur de la République, Olivier N’Zahou a donné plus de détails sur les évènements de lundi dernier marqués par la mise en échec d’une tentative de coup d’Etat par un groupe de militaires.

Alors que ces derniers jours, la situation était un peu confuse et les informations en provenance de Libreville étaient tous aussi contradictoires les unes que les autres, le Procureur de la République, a tenu mercredi, à mettre les choses au point. D’abord sur le nombre de putschistes, Olivier N’Zahou a indiqué qu’ils étaient au nombre de six dont deux ont été abattus au cours de l’intervention des forces loyalistes. Ils sont donc quatre mutins dont le chef des mutins, le lieutenant Kelly Ondo Obiang, sont actuellement en garde à vue dans les locaux de la Contre ingérence (service de renseignements militaires).

Sans préciser les Chefs d’accusation portés à leur encontre, M.N’Zahou  a laissé entendre que les prévenus risquaient la réclusion criminelle à perpétuité en raison de la gravité des faits et au regard des « dispositions des articles 68, 332 et 335 du code pénal » prévues en la matière.

Les auteurs du coup d’Etat manqué se réclamant du Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité avaient pris le contrôle de Radio Nationale et annoncé la création d’un « Conseil national de la restauration ». Des évènements qui se déroulaient toujours en l’absence du Chef de l’Etat Ali Bongo. Ce dernier poursuit sa convalescence au Maroc après un accident vasculaire cérébral survenu à Riyad le 24 octobre 2018. Il ne s’est d’ailleurs toujours pas prononcé sur les évènements de lundi dernier.  

Boniface.T.

AFRIQUINFOS

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment