09192018Headline:

Gambie: Rivalités à la tête du parti APRC de Jammeh

Fabakary Tombong Jatta et MA Bah

Samedi 09 Juin 2018 – Un conflit de leadership s’installe à la tête de l’Alliance Patriotique pour la Réorientation et la Construction (APRC), l’ex parti au pouvoir en Gambie.

Deux cadres de l’APRC à savoir Fabakary Tombong Jatta  (FTJ), le président intérimaire du parti et MA Bah, un ancien Général de l’armée se rivalisent le contrôle de leur formation politique.MA Bah et son nouvel exécutif ont affirmé qu’ils ont le soutien de l’ancien Président Yahya Jammeh  qui vit en exil en Guinée équatoriale mais l’affirmation est remise en cause par Jatta.

Pour les faits, TTJ, le président intérimaire de l’APRC, a accusé MA Bah  d’essayer de déstabiliser le parti mais aussi de se servir du nom de Jammeh pour mettre en placr un nouvel exécutif du parti tout en sachant que l’ancien Président ne lui a jamais donné son approbation.

En expliquant que l’exécutif du parti ne peut être remplacé par quelqu’un, un membre soit-il, le président intérimaire de l’APRC a rappelé que « Pour que l’exécutif de l’APRC soit révoqué, il faut une certaine procédure. Moi, en tant que chef intérimaire du parti, je n’ai pas le pouvoir de dissoudre l’exécutif ».

Jatta a révélé avoir parlé avec Jammeh depuis la proclamation de MA Bah  à la tête du nouveau comité exécutif de l’APRC et que l’ancien Président a réfuté sans équivoque les affirmations de l’Officier.

Pour sa part,MA Bah  a menacé de sanctionner son camarade de parti qui veut l’exclure. A ce sujet, il a riposté qu’il va exclure le président intérimaire car il est le chef légitime de l’APRC et non Jatta.

En se référant à la source de sa légitimité,MA Bah  a révélé que « Jammeh m’a nommé par un appel téléphonique. Tous les membres exécutifs de l’APRC étaient présents ».

Selon MA Bah, la décision de Jammeh de changer la direction de l’APRC a été motivée par la faible récente performance du parti lors des élections municipales. Il a dit que Jammeh ne pense pas que Jatta puisse réorganiser le parti pour combler les attentes de ses membres.

En se montrant imperturbable dans cette affaire,MA Bah  a fait savoir que « A moins que Jammeh ne m’appelle et me dise que MA abandonne; Je ne vais pas céder à quelqu’un. Je suis le chef du parti. Je ne vais pas écouter ce que Fabakary dit »

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment