05122021Headline:

Ghana: après plusieurs accusations, elle se donne la mort

Au Ghana, Judith Appiah Kubi, une jeune fille de 22 ans, s’est donnée la mort dans de tristes circonstances. Appiah Kubi, originaire d’Assin Danwomako dans le district d’Assin Sud de la région centrale, s’est suicidée après avoir été accusée de sorcellerie par les pasteurs de sa famille.


Selon Peace FM, les pasteurs, Opoku Agyemang et Emma, avaient convaincu la famille que la défunte était la cause des problèmes de sa mère.

Cette information a incité la haine dans le cœur de la maman qui n’a pas hésité à mettre sa fille à la porte.

Abandonnée à son sort, Judith a arrêté ses études et s’est réinstallée à Assin Foso où elle a été embauchée comme apprentie couturière. Pendant son séjour à Assin Foso, la mère est allée au magasin où elle apprenait son métier pour la discréditer.

Comme si cela ne suffisait pas, sa mère est allée voir son bailleur pour lui dire que sa fille est une sorcière. Ne pouvant plus supporter cette situation, la défunte est entrée dans sa chambre et aurait consommé une bouteille pleine de gramozone, un herbicide.

Elle s’est ensuite effondrée et a été transportée d’urgence à l’hôpital Saint-François-Xavier d’Assin Foso. Elle a ensuite été transférée à l’hôpital régional de Cape Coast où elle est décédée.

Selon Peace FM, le père de Judith est décédé il y a des années et elle vivait avec sa mère qui a commencé à la maltraiter après que les pasteurs ont affirmé qu’elle était une sorcière.

Afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles