11202018Headline:

Ghana: La démission d’Aaron Mike Oquaye, est-il déclaré? Voyons la suite

Mike Oquaye

© koaci.com– Vendredi 11 Mai 2018 – Le président du parlement ghanéen, le professeur Aaron Mike Oquaye, a déclaré qu’il démissionnerait de ses fonctions si on lui présente un projet de loi qui viserait à légaliser l’homosexualité dans le pays.

Par cette sortie hier jeudi dans l’émission Good Evening Ghana, le professeur Oquaye a réaffirmé sa position contre l’homosexualité et a déclaré que «Si quelqu’un veut envoyer une telle chose au parlement et que je dois présider, je préfère démissionner plutôt que de cautionner cette illusion ».

En réaffirmant son opposition à l’idée d’une éventuelle légalisation de ’homosexualité dans le pays, le professeur Oquaye a fait savoir que l’homosexualité est « un phénomène calculé par Satan pour détruire l’œuvre de Dieu qui est l’être humain … c’est un mal, très très mauvais et dangereux et l’église ne peut pas l’admettre ».

La prise de position professeur Oquaye contre l’homosexualité n’est pas quelque de nouveau car l’homme a martelé à plusieurs reprises que le Ghana  ne légalisera jamais l’homosexualité tant qu’il sera le président du parlement.

En relation avec la nouvelle déclaration du président du parlement, il convient de rappeler que le Premier ministre britannique, Theresa May, a récemment déclaré à Londres lors du dernier sommet du Commonwealth aux dirigeants africains qu’il est injuste que les homosexuels soient persécutés pour leur orientation sexuelle.

Après la remarque faite, May a déclaré que son pays est prêt à aider les pays africains à réformer leurs lois afin de répondre aux intérêts des homosexuels.

Mensah, Lomé

 

KOACI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment