04152021Headline:

GHANA: le Conseil du service d’audit accuse l’auditeur général Yao Domelevo

L’Auditeur (vérificateur) général du Ghana, Daniel Yao Domelevo, a repris service ce mercredi 3 mars 2021 après l’expiration de la directive de la présidence sur les congés de 167 jours en juillet 2020.

La reprise de service de Domelevo se situe dans un contexte où la Commission du service d’audit a écrit au Président ghanéen Nana Akufo-Addo pour contester la nationalité mais aussi la date de naissance du mis en cause.

Sur la base des dossiers de Domelevo, le Conseil du service d’audit a fait part de ses inquiétudes quant à la date de naissance du vérificateur général du Ghana qui atteint l’âge de la retraite. Le Conseil prétexte que Domelevo est un togolais qui est né en 1960 et devrait être admis à la retraite le 1er juin 2020.

Révélations et accusation contre Domelevo

Le président du Conseil du service d’audit, le professeur Edward Dua Agyeman, a déclaré que le vérificateur général, Daniel Yao Domelevo, est considéré comme un fonctionnaire à la retraite dont le temps de service a expiré en juin 2020.

En fournissant des détails sur cette affaire, le Conseil a déclaré dans une lettre datée du 26 février 2021 à Domelevo que « les dossiers du service de la Sécurité sociale et de l’assurance nationale (SSNIT) remplis et signés par vous indiquent votre date de naissance au 1er juin 1960 lorsque vous a rejoint le service le 1er octobre 1978. Les archives montrent que vous avez déclaré que votre tribu est togolaise et non ghanéenne. Que ta ville natale est Agbatofe ».

La note poursuit que « Le 25 octobre 1992, vous avez rempli et signé un formulaire SSNIT de changement de nom de bénéficiaire, indiquant votre nationalité en tant que ghanéen et votre ville natale en tant qu’Ada dans la région du Grand Accra. La date de naissance sur votre passeport ghanéen numéro A45800, délivré le 28 février 1996 est le 1er juin 1961. Ce lieu de naissance est indiqué comme Kumasi, région d’Ashanti ».

Réponse de Domelevo

Le sieur Domelevo, dans une lettre réponse, a expliqué que son grand-père était originaire d’Ada dans la région du Grand Accra mais qu’il a émigré au Togo et est resté à Agbatofe. Il a également expliqué que son père Augustine Domelevo avait émigré du Togo vers le Gold Coast d’alors.

Pour lever l’équivoque, il a mis au point que « Soit mon père m’a mentionné à tort Agbatofe au Togo comme sa ville natale, soit je l’ai mal interprété à l’époque. Ma mère est aussi ghanéenne ».

A propos de sa date de naissance, Domelevo a déclaré avoir remarqué que la date de naissance de 1960 était une erreur « lorsque j’ai vérifié mes données dans le registre de baptême de l’Église catholique d’Adeemmra ».

Rappelons qu’a l’origine de cette affaire, la directive de la présidence ghanéenne pour que Domelevo poursuive ses congés accumulés a rencontré une résistance de la part de l’auditeur général, qui a affirmé que la directive est contraire au droit du travail et est inconstitutionnelle. Sa réponse a déclenché une prolongation du congé initial de 44 jours.

Le vérificateur général est une charge publique, en principe indépendant, ayant pour mandat de vérifier les comptes publics et le fonctionnement de l’administration, de faire rapport, de dénoncer les abus et de faire des recommandations.

KOACI

Comments

comments

What Next?

Related Articles