09202017Headline:

Ghana: L’ex Capitaine Mahama promu Major /voici combien le gouvernement donne à sa femme et aux enfants

Ghana: L’ex Capitaine Mahama promu Major, ses collègues toujours furieux

Distinction  posthume, le défunt Capitaine  Maxwell Mahama est promu au grade de  Major dans l’Armée ghanéenne. Un fonds de départ de 500.000 Ghana cedis, soit une somme d’environ 67.720 000 F Cfa, est annoncé par le gouvernement pour venir en aide à la femme et aux enfants du disparu.

La promotion et la donation financière ont été annoncées par le Président ghanéen  Nana Akufo-Addo lors de la signature du livre de condoléances au camp Burma à Accra. En plus du montant annoncé, Akufo-Addo dit vouloir décaissée de sa poche un montant de 50,000 Ghana cedis pour la famille éplorée.

Sur le bien-fondé de la donation, le Président ghanéen a fait savoir être conscient qu’aucune somme d’argent ne pourrait remplacer le  Major Mahama mais le fonds sera un soutien de l’État à la famille en ces moments difficiles.

A l’adresse de Mme Barbara Mahama, la jeune veuve, Akufo-Addo a témoigné qu’elle a épousé une personne noble qui a défendu la nation jusqu’au sacrifice suprême et qu’au moment où « sa vie était menacée, il a décidé de ne pas utiliser l’arme mais de ramener à la raison des gens qui étaient déterminés à ôter sa vie ».

En signe de souvenir, Akufo-Addo a annoncé avoir à accéder à la demande du Chef d’Etat-major pour qu’un monument soit érigé dans un lieu à choisir afin de rappeler aux ghanéens l’événement du 29 mai 2017.

Autre décision, le  Major Mahama, selon le Président, aura droit à un enterrement d’Etat ce vendredi au siège du gouvernement à Accra. Selon la famille, l’inhumation duMajor  Mahama a lieu ce vendredi 9 juin 2017 au cimetière militaire d’Osu à Accra. Les cérémonies funéraire se poursuivront les 10 et 11 juin à Accra et s’achèveront à Tumu dans la région de l’Upper West.

Du coté des collègues et camarades du Major Mahama, la colère reste vive. A en croire Zakaria Sakara, le porte-parole de la famille du défunt, un militaire proche du regretté officier a voulu rassembler des soldats pour aller « effacer » Denkyira-Obuasi, la localité où le drame s’est produit le 29 mai dernier mais la famille l’a apaisé et l’a conseillé d’éviter tout effusion de sang. La famille dit vouloir s’en remettre à la justice pour obtenir réparation.

Mensah, Lomé

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment