06222018Headline:

Ghana-Nigeria: Akufo-Addo ne s’est pas moqué du Nigeria, propos de Goodluck recadrés

Muhammadu Buhari et Nana Akufo-Addo
Lundi 04 Juin 2018 – Des informations faisant état d’une moquerie de la part du Président ghanéen Nana Akufo-Addo  au sujet du Nigeria  sont démenties par le Haut-commissaire du Ghana  au Nigeria, M. Rashid Bawa.

Dans une déclaration rendue publique, Bawa a d’abord mis au point que Akufo-Addo ne s’est pas moqué du Nigeria  avant de dénoncer l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan pour avoir mal cité Akufo-Addo au sujet de la situation sécuritaire au Nigeria.

Pour le recadrage de la déclaration à polémique, le diplomate ghanéen a déclaré que Goodluck « a complètement sorti du contexte les propos du Président Akufo-Addo » lors de la Conférence africaine d’Oxford.

Et Bawa de rappeler que les propos exacts du Président ghanéen en ces termes « Pour la plupart d’entre vous ici aujourd’hui, c’est probablement avant votre temps. A la fin des années 1970, à la suite de la découverte de gisements de pétrole considérables, le Nigeria était en plein essor. C’était l’endroit où fallait être ».

Il a poursuivi que « Nous, les ghanéens, qui traversions des moments très difficiles à l’époque, arrivions à l’aéroport de Heathrow, et nous étions rassemblés dans un coin pour être traités au troisième degré par l’Immigration, et nous regardions nos cousins nigérians passer, avec un ‘bienvenue monsieur’ et un ‘bienvenue madame’… Je n’ai pas besoin d’étaler la réalité d’aujourd’hui à qui que ce soit dans ce public. Je le cite simplement pour souligner que le « monde extérieur » est capable de dire qu’il existe des nations souveraines séparées sur le continent africain. Mais quand les nouvelles ne sont pas bonnes, alors l’Afrique est traitée comme une seule entité ».

En plus de cette mise au point, Bawa s’est également distancé d’une déclaration de Goodluck sur les supposés errements des animaux au Nigeria.

Pour tout, le Haut-commissaire ghanéen a rassuré que le Président Akufo-Addo considère le Nigeria  comme sa deuxième patrie dans le monde et qu’à ce titre il ne pourra jamais coller des exemples négatifs au pays comme l’ancien Président Goodluck Jonathan  l’a laissé croire.

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment