05242018Headline:

Ghana: Rawlings fustige la tromperie de l’occident en Syrie et convie les africains à la clairvoyance

Jeudi 19 Avril 2018 – L’ancien Président ghanéen, Jerry John Rawlings, a estimé que le Président russe Vladimir Poutine Rechercher Vladimir Poutine méritait des félicitations pour n’avoir réagi contre les frappes aériennes occidentales en Syrie.

En portant en haute estime le dictateur russe pour son «sang-froid» face aux puissances occidentales pour leur comportement «hystérique» dans la guerre en Syrie, Rawlings a apporté son soutien aux partisans de la Syrie Rechercher Syrie de Bachar El Assad.

L’ancien Président ghanéen a profité de l’occasion pour inviter les africains à se garder de la propagande occidentale car le régime brutal d’apartheid en Afrique du Sud a été un exemple.

La réaction de Rawlings semble être motivée par la série de frappes aériennes menée le samedi dernier en Syrie Rechercher Syrie par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France afin de punir Damas pour le bombardement chimique présumé de la ville de Douma dans l’enclave rebelle de la Ghouta orientale.

La prise de position de Rawlings en faveur du régime dictatorial en place en Syrie Rechercher Syrie est contenue dans une déclaration rendue publique le 17 avril dernier par l’ancien Président sur les réseaux sociaux. La déclaration est intitulée comme suit « La tromperie de la propagande occidentale ».

Pour ce qui est de l’implication des forces occidentales dans la crise syrienne, l’ancien président ghanéen qui s’était tu en 2014 quand sur ordre de Poutine, les troupes russes envahissaient la Crimée pour ensuite l’annexer, a rappelé que l’Amérique, le Royaume-Uni et la France ont dirigé une coalition occidentale qui a accusé la Russie et la Chine de protéger le régime d’Assad qui est mis au banc des accusés sous prétexte de violer des droits de l’homme.

Au regard de cette situation, certains craignent que c’est le début d’une troisième guerre mondiale. Le régime syrien qui est soutenu par la Russie est accusé d’utiliser des armes chimiques sur ses propres citoyens dans le territoire tenu par les rebelles de Douma. Cette accusation est rejetée par la Russie qui trouve que c’est un argument des Occidentaux pour faire la guerre en Syrie.

En suivant de près la situation en Syrie, Rawlings s’est d’abord demandé ce qui se serait passé si les Russes, qui eux bombardent les positions syriennes rebelles sans se soucier des civils, avaient décidé de riposter avant de remercier Poutine pour s’être retenu.

Il a qualifié le Président américain Donald Trump de « bourreau » et a mis au défi les dirigeants des pays occidentaux de se soumettre à un test polygraphique.

Le test, at-il dit, va leur prouver qu’ils sont des menteurs dans la guerre syrienne désordonnée qui a occasionné environ 400.000 morts et des milliers de personnes fuyant le pays.

Il n’a manqué de souligner que « Les dirigeants de la Chine et de la Russie contribuent à la stabilité internationale… Les dirigeants de la Chine et de la Russie semblent avoir adopté un rôle de soutien pour permettre à l’Occident de se rétablir. Malgré cela, l’Occident et ses alliés abusent des droits de l’homme avec une impunité et une insensibilité absolues ».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment