05262017Headline:

Guinée : Alpha Condé désigné candidat de son parti à l’élection présidentielle

alpha_conde

Le président guinéen Alpha Condé a été désigné mardi par son parti, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), comme candidat à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015, a-t-on appris de sources proches du parti.
C’est au terme de trois jours de convention nationale que les membres du bureau politique national, les fédérations et les sections de base du parti ont décidé de soutenir M. Condé pour qu’il brigue un second mandat à la tête du pays.
“Notre choix s’est porté sur le président Alpha Candé qui œuvre pour faire de notre pays une nation émergente et prospère”, a expliqué Mme Nantou Cherif, coordinatrice du RPG.
Durant la convention du RPG, les responsables du parti ont décidé de mettre en place un directoire national de campagne assortie d’une meilleure stratégie de communication de campagne, qui sera décentralisé et élargi aux autres régions du pays.
“Vous avez accepté de venir avec moi pour une victoire de notre parti. Ensemble, si nous nous levons rien ne peut nous arrêter”, a déclaré M. Condé aux militants de son parti politique.
Le même jour, les partis de l’opposition ont décrété une journée ville morte à Conakry pour réclamer des élections crédibles et transparentes.
Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, a déclaré au cours d’une conférence de presse que cette journée ville morte consiste à boycotter toutes “les activités sociales et économiques” pour exiger l’ouverture d’un dialogue franc et sincère entre les acteurs politiques du pays.
Il a affirmé que le pays traverse une “crise politique” sans précédent avec le blocage systématique des pourparlers sur l’élection présidentielle.
“Il n’y a aucun consensus trouvée à ce jour autour du processus électoral”, a-t-il relevé.
Parlant du décret du président Condé publié lundi qui fixe officiellement la date de l’élection présidentielle au 11 octobre prochain, M. Sylla a estimé que le chef de l’Etat a fermé une autre “porte” du dialogue politique.
“Si le gouvernement n’ouvre pas le dialogue, nous allons reprendre les manifestations et meetings politiques dans les rues de Conakry et dans tout le pays”, a-t-il menacé.
“Nous allons empêcher la tenue de toutes élections bâclées en Guinées”, a conclu le porte-parole de l’opposition.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment