10212018Headline:

Guinée: Alpha Condé, un doigt accusateur contre la France.

La Guinée a soufflé ses 60 bougies, ce 28 septembre 2018. Le président Alpha Condé a donc trouvé cette occasion opportune pour pointer la responsabilité de la France dans le retard accusé par son pays.

Alpha Condé n’y est pas allé de main morte pour fustiger les autorités françaises d’alors quant au retard criant accusé par la Guinée. Accordant une interview à TV5 Monde, RFI et Le Monde, le Président guinéen a pointé le rôle de la France dans l’appauvrissement de la Guinée. « On a voulu anéantir économiquement le peuple de Guinée », a accusé d’entrée, le Président Condé, avant de préciser :

« Il ne faut pas oublier aussi que la Guinée a été mise en quarantaine. Tous les Français étaient partis, on n’avait pas de cadres ». Poursuivant, il ajoute : « Les Français doivent savoir que si la Guinée a été en retard, il y a la responsabilité des chefs d’État guinéens, mais aussi la responsabilité de la France de l’époque ».

Notons que le Président Sékou Touré a proclamé unilatéralement l’indépendance de la République de Guinée, le 28 septembre 1958, après avoir voté “NON” au référendum proposé par le Général De Gaulle. Et depuis ce jour, les relations entre la France et la Guinée ont été émaillées de péripéties. « Le gouvernement français à l’époque n’a pas eu une attitude correcte, ce qui a fait que, pendant longtemps, les rapports avec la France ont été tendus », a-t-il déploré, avant de saluer le rôle salvateur des Chinois et Soviétiques dans le redressement du pays : « Il a fallu que l’Union soviétique et la Chine viennent porter secours à la Guinée. »

Le Président Alpha Condé propose toutefois un nouveau départ entre son pays et l’ancienne puissance tutélaire : « Si nous voulons, nous pouvons de nouveau être unis pour faire face aux défis de la Guinée. »

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment