12082021Headline:

Guinée: le colonel Mamady Doumbouya met 42 généraux à la retraite

Dans une série de décrets publiée mardi soir 12 octobre, le président de la Transition guinéenne, le colonel Mamadi Doumbouya, a procédé à d’importants remaniements au sein de la haute hiérarchie militaire. Les piliers de l’ancien régime déchu d’Alpha Condé ont été simplement mis à la retraite par les nouveaux maîtres de Conakry.

Ils sont au total 42 généraux touchés par ce vaste remue-ménage à l’état-major général et les différents corps de l’armée. Le général Namory Traoré, le chef d’état-major des armées a été remplacé par le colonel Sadiba Koulibaly, jusque-là commandant du centre d’entrainement commandos aux opérations de maintien de la paix à Kindia, à 130 km à l’est de Conakry.

Le haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé, a été également remplacé par le colonel Balla Samoura, commandant de la gendarmerie de la zone spéciale de Conakry.

Le général Sékouba Konaté également retraité
Au sein des autres corps, de l’armée de terre à la marine, en passant par l’armée de l’air et à l’inspection général de l’armée, tous les titulaires de ces postes et leurs adjoints ont été mis à la retraite d’office et remplacés par des jeunes officiers supérieurs peu connus du grand public.

Ancien président de la transition militaire de 2009 à 2010, le général Sékouba Konaté fait également partie des généraux mis à la retraite. Ces changements dans l’armée interviennent alors que les Guinéens attendent avec impatience la nomination du futur gouvernement.

Des mises à la retraite qui cachent… des cadeaux ?
Comment comprendre ces mises à la retraite ? S’agit-il d’une marque de défiance du nouveau maître de Conakry vis-à-vis de l’ancienne hiérarchie militaire mise en place sous Alpha Condé ? Pour Mamadou Aliou Barry, directeur du Centre d’analyse et d’études stratégiques de Guinée, il s’agit bien au contraire d’une form d’offrande. « Si vous lisez bien le décret, ce sont des gens mis en deuxième section. Le décret dit qu’ils peuvent occuper des emplois civils. J’ai la nette impression qu’on a mis des gens à la retraite pour pouvoir récupérer quelques hommes dans la future équipe gouvernementale », explique-t-il à David Baché.

« Il faut voir les cadeaux qu’on leur faits. Et quels cadeaux ! Ils vont être dotés de passeports diplomatiques – y compris leurs conjoints –, du carburant, des véhicules neufs… Est-ce une forme de récompense parce qu’on craint une forme de fronde à l’intérieure de la grande muette ? C’est la grande interrogation », reprend Mamadou Aliou Barry.

Melv Le Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles