07282017Headline:

Inédit : un accord sur la conversion et la libre circulation du yuan et du franc CFA en Afrique centrale et en Chine

chine yuan cfa

Le Chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso  est arrivé à Pékin ce 4 juillet 2016 pour une mission d’Etat de quatre jours, il va tour à tour visiter les villes de Suzhou , Shanghai et Pékin.

Une série d’accords hautement stratégiques sera signée entre les deux états,  les accords devant engager  le Congo et la sous-région Afrique centrale. Apres la rencontre  ce Mardi avec le président chinois Xi Jinping, ce sera au tour du président de l’assemblée nationale populaire, Zhang Dejiang, ensuite le premier ministre chinois Li Keqiang, le maire de la ville de Shanghai ainsi que des visites d’institutions financières.

Première étape, la  Banque Sino-Congolaise pour l’Afrique (BSCA Bank), filiale de la Banque agricole de Chine qui ouvrira ses portes en 2018 à Brazzaville, les travaux de construction du siège sont en cours. Les enjeux de télécommunications étant au menu de la visite, le président Sassou fera un tour au siège de la société de télécommunication Huawei pour un diner en son honneur, il ira à Shanghai pour une visite de la zone économique spéciale de la ville, c’est la construction de ce model que la Chine finance actuellement à Pointe Noir au Congo. Le Cameroun et le Congo sont engagés dans plusieurs projets d’infrastructures, miniers et énergétiques ; le barrage de Chollet, 600 milliards de FCFA, la Route Kinshasa-Brazaville-Yaounde, et l’exploitation du fer de Mbalam-Nabela

De cette visite, plus attendu, la signature d’un accord sur la conversion et la libre circulation du yuan et du franc CFA en Afrique centrale et en Chine.

En Aout de l’année 2015, le président Idriss Deby lors d’une conférence de presse à Abéché disait ‘’Le FCFA doit appartenir aux africains’ .’En effet, depuis sa création, cette monnaie utilisée par 14 pays africains et imprimée en France à son compte d’opération logé au trésor français, les enjeux sur la convertibilité et autres  faisaient de cette monnaie, une propriété  à part entière de la France. Il revenait donc à nos états de couper le cordon entre cette monnaie et la France pour quelle puisse appartenir aux africains.

Depuis l’arrivée du président Buhari à la tête du Nigeria, le rapprochement entre la première économie du continent et la sous-région CEEAC s’est beaucoup accéléré, un marché commun d’un peu plus de 300 millions habitants est né.

Du 03 au 04 Mai 2016, le président Paul Biya était au Nigeria, une série d’accords économiques qualifiés d’historiques par le chef de l’état du Cameroun, leader de la sous-région  sera signe, certains experts évoqueront la création très prochaine d’une caisse de compensation entre le Naira et le FCFA.

La signature ces jours d’un accord sur la conversion et la libre circulation du yuan et du franc CFA entre la chine et l’Afrique marquera un tournant capital dans le processus d’indépendance monétaire pour la région CEEAC

Christian Penda Ekoka ,Conseiller économique à la présidence  de la république du Cameroun disait dans l’un de ses articles ‘’ De  toutes façons, à l’allure des tendances actuelles des courants commerciaux et d’investissements, dans lesquels s’affirment les pays tels que la Chine, l’Inde, la Corée, le Brésil, etc., il est à craindre que la zone Franc, dans sa configuration actuelle, n’apparaisse au fil du temps comme le vestige d’une autre époque, en décalage avec le vécu des populations des pays membres, en déphasage avec les réalités du monde, déconnecté des aspirations et attentes multiformes d’une jeunesse qui forme plus de 80% de la population.’’

La mort du FCFA liée au trésor français est programmée.

Albin Njilo

camerounliberty

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment