07012022Headline:

Kenya: le patron de Rubis expulsé sur fond de pénurie de carburant

Le directeur général en Afrique de l’Est du fournisseur français de carburant Rubis a été expulsé du Kenya, selon la ministre de l’Énergie du Kenya. Depuis début avril, le pays est frappé par une grave crise de l’essence : les files d’attente aux stations-service sont interminables et bloquent souvent le trafic dans les villes.

Face à la pénurie de carburant, le gouvernement kényan a pris des mesures d’urgence sur les prix et sur ses relations avec les fournisseurs. Les stations-service ont été appelées à ouvrir 24h/24 pour faciliter la vie des citoyens et le ministère de l’Intérieur s’est engagé à assurer leur sécurité.

C’est dans ce contexte que Jean-Christian Bergeron, le PDG de la filiale du distributeur Rubis Energy, a été prié de quitter le pays. Lors d’un point presse ce jeudi, la ministre kényane de l’Énergie, Monica Juma, s’est contentée de déclarer : « Il n’y a rien de nouveau à ajouter. Il est parti la nuit dernière »,

Des sources au gouvernement kényan affirment à la presse que son permis de travail a été révoqué. L’une d’elles justifiant cette décision par des accusations de « sabotage économique ». « La crise du carburant dans le pays est créée par des distributeurs d’essence exportant du carburant destiné au marché local et Rubis a joué un large rôle là-dedans », ajoute cette source.

Sa maison-mère, quant à elle, explique qu’il est rentré au siège, à Paris, pour « faire un point complet sur la situation ». Rubis est un important acteur des produits pétroliers au Kenya et dans l’Afrique de l’Est. Selon son site internet, 230 stations-service sous les enseignes Rubis, Gulf Energy, Kenol et Kobil.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles