05282022Headline:

Komi Koutché parle à Emmanuel Macron

Interrogé par la radio française RFI, l’ancien ministre béninois Komi Koutché, s’est prononcé sur le retrait des forces françaises Barkhane du Mali et a plutôt conseillé à Emmanuel Macron de privilégier un dialogue avec Bamako.

« Je crois qu’il reviendrait à la France d’engager un dialogue constructif avec les autorités actuelles du Mali pour lutter contre le terrorisme », a indiqué l’ancien ministre des finances du Bénin. Selon lui, « on se rend compte que la France se rapproche d’avantage d’un ordre incarné par les anciennes pratiques », soulignant comme une sorte de politique de deux poids deux mesures de la part de Paris avec le Mali.

« Lorsque vous prenez le Mali aujourd’hui, l’argument fondamental qui est avancé c’est le fait que les militaires veuillent se maintenir au pouvoir, et vu sous cet angle, il y a un problème qui se pose parce que nous avons vu ailleurs, des militaires au pouvoir qui sont pratiquement dans un schéma de mandat viagère ; par exemple au Tchad, le traitement n’a pas été le même », a dénoncé le politique en s’interrogeant sur les raisons pour lesquelles on ne pourrait par accorder le bénéfice du doute au Mali.

« Pourquoi on ne fait pas une analyse détachée, en se disant: quelle est la solution que les militaires maliens apportent et en quoi on peut les soutenir tout en leur demandant de rester dans un agenda raisonnable? », interroge Koutché tout en soulignant le fait que le Mali et le Tchad « ne sont pas traités à la même enseigne » alors même que « les deux pays ont la même caractéristique: des militaires au pouvoir ».

L’ancien responsable béninois assure que « pour un président comme Macron que nous considérons comme le président de la rupture avec les anciennes pratiques, il gagnerait mieux à engager un dialogue franc avec les nouvelles autorités maliennes… plutôt que ce bras de fer qui est en cours. C’est ça qui rend la politique française un peu incompréhensible depuis un certain nombre d’années ».

Notons que le Mali et la France sont dans une sorte de guerre politique qui a conduit à l’annonce la semaine dernière, par le président Macron, du retrait des forces militaires françaises du Mali. Une annonce d’ailleurs célébrée par les maliens et plusieurs peuples africains comme une victoire sur l’impérialisme et la néo-colonisation.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles