07212018Headline:

La bouleversante histoire de Noura, mariée de force, violée à 16 ans et condamnée

L’histoire de la jeune soudanaise Noura Hussein a fait le tour du monde. A 16 ans déjà, elle été mariée de force par son père avec un homme qu’il avait choisi. Une histoire qui ressemble à une centaine d’autres à travers le monde, mais qui n’ont pas eu la chance d’avoir une fin heureuse. Sa vie a viré au drame lorsque son mari a tenté de la violer. Elle refuse de se laisser passer dessus, court prendre un couteau et lui assène un coup mortel. Condamnée à mort par la justice de son pays, elle bénéficie du soutien du monde entier qui réussit à faire revenir la justice de son verdict.

Condamnée à mort en mai 2017
C’est ce mardi 26 juin que Noura Hussein a pu dormir sur ses deux oreilles. Grâce à une médiatisation de son histoire, la jeune fille âgée aujourd’hui de 19 ans est reconnue d’avoir commis un « meurtre intentionnel ». C’est en mai 2017 que Noura a commis l’irréparable, selon Amnesty International. Refusant de consommer son mariage, son mari a appelé ses deux frères et un de ses cousins pour l’aider à avoir des rapports avec sa « femme ». Une autre fois, le mari essaie à nouveau d’avoir des rapports sexuels avec Noura, mais celle-ci refuse et le poignarde.

Un combat mené partout dans le monde
Condamnée à mort, la jeune fille fait appel, selon son avocat M. Hussein. A l’AFP, ce dernier s’est confié.

« La cour d’appel a annulé la sentence de mort et a condamné la (jeune femme) à cinq ans de prison ». La jeune fille devra aussi payer une amende de 337 500 livres soudanaises (plus de 10 millions Francs CFA).

Du côté de l’ONU, la nouvelle est réjouissante. En effet, l’ONG s’était indignée lorsque la sentence a été prononcée. Entre temps, des militants avaient lancé une campagne de sensibilisation intitulée « Justice pour Noura ». Celle-ci avait été signée par plus de 400.000 personnes à travers le monde. A présent, beaucoup espèrent que la justice soudanaise va prendre exemple de ce cas pour faire jurisprudence. Dans ce pays, la loi autorise les unions avec un enfant dès l’âge de 10 ans.

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment