09212018Headline:

La CNDH dénonce la détention illégale de deux opposants maliens

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) du Mali dénoncé “la détention préventive hors délais de Paul Isamël Boro et Moussa Kimbiri”, deux opposants maliens interpellés fin août à Bamako, soupçonnés d’avoir “armés des manifestants, lors d’une marche de l’opposition”, dans une note lundi.
Les 27 et 28 août, “Paul Ismaël Boro, vice-président du mouvement Mali-Kanu (et) Moussa Kimbiri, jeune leader de la coalition pour l’alternance et le changement (ont) été enlevés à Bamako et détenus au secret, par (…) une police parallèle au service du régime”, a expliqué le porte-parole de l’opposition Tiébilé Dramé, dans un courrier, dénonçant “une action politique des autorités maliennes”.

“La CNDH condamne fermement l’atteinte au droit à la liberté”, a déclaré dans un communiqué son président Malick Coulibaly, expliquant qu’elle a “constaté une inobservance des règles édictées par le code de procédure pénale en matière de garde à vue en ce qui concerne les nommés Paul Isamël Boro et Moussa Kimbiri en ce que les délais légaux ont été méconnus”.

Poursuivant la CNDH qui a rappelé qu’il appartient à “l’institution judiciaire de veiller à la saine application des règles de libertés, de stabilité et d’apaisement, surtout en période de tension ou de crise”, a invité “le parquet à faire cesser sans délai cette violation d’un droit fondamental des droits de l’Homme”, assurant qu’elle “suit de près l’évolution de cette affaire”.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment