05262018Headline:

La Côte-d’Ivoire veut envoyer un bataillon de 750 soldats en Centrafrique participer à la Minusca?

Parti participer aux réunions du Conseil de sécurité de l’ONU, à New York, du 23 mars au 2 avril, le ministre ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, a plaidé pour que des soldats des forces armées de la Côte-d’Ivoire, intègrent les opérations de maintien de la paix des Nations Unies. La préférence du ministre va vers la Minusca, active en République centrafricaine.

Après un premier essai foireux au Mali, Abidjan espére que son bataillon de 750 hommes formés et équipés à ses propres frais, sera déployé, d’ici la fin de cette année. Une mission d’experts de l’ONU attendue à Abidjan, devra s’assurer du respect des normes onusiennes. Ces militaires ivoiriens pourraient remplacer les Brésiliens en Centrafrique. En effet, le Brésil qui avait promis des troupes aux Nations Unies est confronté à des difficultés budgétaires.

La Côte-d’Ivoire, avec le départ de 750 soldats vers l’étranger aux frais de l’ONU, pourrait faire baisser ses dépenses militaires, tout en diminuant ses effectifs militaires. L’Armée de Côte-d’Ivoire fait face à une vaste opération de réduction de ses effectifs militaires, jugés trop pléthorique, sous formés et indisciplinés.

Sylvie Kouamé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment