03272017Headline:

La douane saisit deux tonnes de cannabis en provenance du Burkina Faso

drogue

Les douanes maliennes ont saisi cette semaine plus de deux tonnes de cannabis en provenance du Burkina Faso destinées notamment au Sénégal et à la Guinée, a annoncé le chef de la brigade mobile d’intervention (BMI) des douanes Ibrahim Diakité.

« C’est la plus grande saisie au niveau de l’administration des douanes maliennes jusqu’à présent en matière de stupéfiants », a déclaré Ibrahim Diakité, précisant que quatre présumés trafiquants, tous maliens, avaient également été arrêtés.

L’opération de saisie a été menée dans la nuit de lundi à mardi par des agents du poste de Zantiguila, à une cinquantaine de kilomètres de Bamako, dans une cache aménagée à l’intérieur d’un camion.

« Le véhicule paraissait plus long de l’extérieur qu’à l’intérieur », a indiqué un agent. Intrigués, les douaniers maliens découvrent 1254 briques de cannabis dans la cache après avoir fouillé le véhicule de fond en comble. D’un poids total de 2106 kg, la valeur de la marchandise saisie « est estimée à 3,5 milliards de FCFA (environ 5,3 millions d’euros) », a expliqué le chef de la brigade mobile d’intervention des douanes.

Le Mali, plaque tournante du trafic

« Les présumés trafiquants ont avoué transporter cette quantité une à deux fois par mois en provenance du Burkina Faso – où les cargaisons sont chargées près de Bobo-Dioulasso à l’ouest – et avoir constitué un stock dans un quartier de Bamako pour desservir la Guinée et le Sénégal », a souligné Ibrahim Diakité.

En mai, l’Office central des stupéfiants, une unité du ministère malien de la Sécurité intérieure, avait annoncé une saisie record de 2,7 tonnes de cannabis près de Bamako permettant de découvrir un vaste réseau entre le Ghana, le Burkina Faso et le Mali.

« La drogue, saisie dans un camion, venait du Ghana, après avoir transité par le Burkina », avait alors indiqué un responsable de l’Office central des stupéfiants.

Après les Amériques, l’Afrique est la région du monde « où l’on enregistre les plus fortes production et consommation d’herbe de cannabis« , avec 14 % des saisies en 2014, selon le rapport mondial 2016 sur les drogues publié en juin par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Source: Jeune Afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment