12142018Headline:

L’armée camerounaise tue plusieurs séparatistes au Nord-ouest.

Au moins 19 séparatistes ont été neutralisés mercredi nuit lors d’une opération de l’armée camerounaise à Fundong et Bali, des localités situées dans le Nord-ouest, l’une des deux régions en proie à une crise sectaire depuis plus d’un an.
“Opération coup de poing effectuée par éléments de la 51ème Brigade d’infanterie Motorisée (BRIM) cette nuit sous la supervision du commandant opérationnel de la 5è Région militaire interarmées deux campements terroristes détruits ( Fundong et Bali); 19 terroristes neutralisés”, annonce l’armée jeudi sur son compte Facebook.

Les armes en majorité des fusils de chasse, munitions, amulettes… sont présentées comme “une partie du matériel saisi” par les Forces de défense et de sécurité, précisant que des “interpellations sur renseignement s’enchaînent.”

Le 13 novembre, au moins 25 combattants séparatistes ont été tués le 13 novembre dans des affrontements avec l’armée à Mbot, dans le Nord-ouest et à proximité de la frontière avec le Nigeria.

Depuis fin 2016, le Nord-ouest et le Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique. Débutée par des revendications corporatistes des avocats anglophones et des enseignants, pour protester contre certaines discriminations”, elle s’est muée en conflit armé.

Les combats entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et différents groupes séparatistes armés qui procèdent à des enlèvements et incendient régulièrement des bâtiments publics sont devenus quasi-quotidiens.

Selon Amnesty, le conflit a occasionné la mort de plus de 160 forces de sécurité, près de 400 civils et contraint plus de 200.000 personnes à fuir de chez elles.

lequotidien.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment