05262017Headline:

l’armée nigériane et camerounaise libèrent encore 350 nouveaux otages de Boko Haram

boko haram--lycéennes

Après avoir libéré 112 otages lundi dernier, l’armée nigériane est parvenue, mardi, avec l’aide de l’armée camerounaise, à libérer 350 autres otages de Boko Haram, et tuer cinq de ses combattants.

Le porte-parole de l’armée nigériane a annoncé que les forces spéciales de son pays ont réussi hier, mardi, à la suite d’une opération militaire dans l’Etat de Borno, à libérer 350 nouveaux otages de Boko Haram, dont cinq filles camerounaises. Cinq éléments du groupe terroriste ont été tués dans les combats, selon la même source.

Il s’agit d’une opération militaire menée conjointement par les deux armées, nigériane et camerounaise, contre des camps de Boko Haram dans les villes de Dikoa et de Mafa dans l’Etat de Borno au nord-est du Nigéria, ont précisé les forces nigérianes dans un communiqué publié mercredi.

Un fusil d’assaut de type AK-47, un camion et 10 vélomoteurs, appartenant au groupe terroriste, ont été saisis par l’armée nigériane, d’après le communiqué.

Par ailleurs, deux combattants de Boko Haram ont été capturés dans la ville de Kobwa (Etat de Borno), a ajouté la source militaire nigériane.

Une opération similaire a permis de libérer lundi dernier,112 otages : 36 femmes, 68 enfants et 8 hommes.

Les agressions à répétition de Boko Haram ont amené le Cameroun et la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) à coopérer ensemble pour faire face à la montée du terrorisme dans la région. Ainsi, le Tchad a envoyé le 16 janvier dernier une force composée de 2500 soldats au nord du Cameroun pour l’aider à lutter contre Boko Haram et empêcher son expansion vers les pays voisins.

AA / Lagos / Ravio Arioumi Ajakay

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment