12172017Headline:

l’artiste ivoirien Ticken Jah Fakoly et des organisations de la société civile portent plainte contre Sarkozy à la CPI

CPI: Ticken Jah Fakoly et des organisations de la société civile portent plainte contre Sarkozy

Une coalition d’associations de la société civile ouest-africaines, avec comme parrain l’artiste ivoirien Ticken Jah Fakoly, ont porté plainte samedi devant la cour pénale internationale (Cpi) contre l’ancien président français Nicolas Sarkozy pour ‘’crime de guerre et crime contre l’humanité’’ en rapport avec l’intervention de 2011 et qui a abouti à la mort de Mouammar Khadafi

Une dizaine d’association de la société civile malienne ainsi que des associations de la société civile des pays voisins étaient représentées à la conférence de presse organisée ce samedi à Bamako.

Il s’agit du ‘’Balai Citoyen’’ du Burkina, de ‘’Y’en a marre’’ du Sénégal et de ‘’Le Peuple n’en veut plus’’ de la Guinée.

Cette rencontre a été l’occasion dans un premier temps pour les associations de la société civile de porter sur les fonts baptismaux une nouvelle coalition appelée Front International des Sociétés civiles Panafricaine, (FISPA).

Dans un second temps la FISPA ainsi créée a annoncé avoir porté plainte devant la CPI contre l’ancien président français Nicolas Sarkozy pour ‘’son rôle dans la guerre en Libye en 2011’’.

‘’Nous avons porté plainte ce matin à 4heures 05 minutes sur le site internet de la CPI, comme elle le demande d’ailleurs, contre l’ancien président français Nicolas Sarkozy pour crime de guerre, crime contre l’humanité’’, ont indiqué les responsables de la FISPA dans leur déclaration.

Pour eux ‘’ c’est Nicolas Sarkozy qui entrainé l’occident dans la guerre en Libye et qui a abouti à la mort de khadafi et 50 000 pertes en vie humaine, suite à l’effondrement de la Libye.’’

Les leaders de la FISPA ont expliqué que la situation au Mali et dans le sahel, marquée par la recrudescence des actes terroristes est la conséquence de la chute de Mouammar Khadafi

Ils demandent que l’ancien président français soit jugé par la CPI.

‘’Mais, si la CPI ne réagit pas, nous allons mener autrement la lutte’’, ont-ils indiqué.

Ticken Jah Fakoly, l’artiste ivoirien et parrain de la FISPA, a indiqué que cette plainte aurait dû être déposée plus tôt

‘’Il est important que la jeunesse africaine réagisse pour l’histoire quand le colonel Khadafi a été assassiné et qu’on a vu qu’il y a des témoins, on a voulu qu’il y ait un procès. Même si l’occident ne fait pas ce procès, on veut que les gens sachent qu’on a réagi. Si la CPI ne réagit pas ça veut dire que la CPI choisi ses clients et le monde entier saura qu’il y a des gens qui peuvent être arrêtés et des gens qui ne peuvent pas être arrêtés’’, a-t-il déclaré.

Ticken Jaf Fakoly a ajouté :’’Les griefs portés contre Nicolas Sarkozy ne sont pas sévères ( …). Je pense que ce n’est pas tard cette plainte.’’

AD/of/APA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment