02232024Headline:

le Bounkani: Programme-pilote de développement des zones rurales dresse son bilan

 

« Si les indicateurs économiques de la Côte d’Ivoire se sont fortement améliorés, les défis demeurent encore, surtout dans des zones rurales de certaines régions du pays où le taux de pauvreté reste élevé. Les régions du Bounkani et du Poro font partie de celles dont le taux de pauvreté est supérieur à la moyenne nationale ».

Ce tableau peu reluisant a été dressé par le Pr Clément Kouakou, coordonnateur du Programme-pilote de développement des zones rurales (Ppdzr), lors d’une rencontre d’échange de présentation avec la presse, pour une meilleure visibilité le 19 décembre 2023, à l’hôtel Pullman Plateau. Ce, en présence des parties impliquées dans la conduite du projet.

Fort de ce constat, le ministère de l’Économie, du Plan et du Développement a initié le Programme-pilote de développement des zones rurales, financé par le Fonds saoudien de développement pour environ 10 milliards 800 millions de FCfa.

Dressant le bilan dudit projet, Pr Clément Kouakou a souligné qu’il a connu sa phase d’amorçage en 2021 avec une sensibilisation au Programme-pilote dans 16 localités des régions du Poro et du Bounkani.

« A court terme, il s’agit de l’accès à l’éducation pour les jeunes en âge d’aller à l’école, aux soins de santé de qualité et du recul des maladies endémiques, de l’accès à l’eau potable et aux zones reculées et enclavées du Bounkani », a expliqué Pr Clement Kouakou qui avait à ses côtés Henri Ouattara, chef de cabinet du ministère de l’Economie, du Plan et du Développement.

Il a ajouté que le projet devrait contribuer à l’accélération du développement du capital humain grâce au taux de mortalité. Il est également attendu du projet, selon lui, le recul du banditisme et du terrorisme.

« Ce projet repose sur une stratégie de développement qui vise à asseoir des pôles de développement ruraux. Ce qui permet de mieux exploiter les potentialités des localités avec plus de rationalité ».

Pr Kouakou Clément a déploré que le projet ait connu du retard dans son exécution consécutive aux nombreuses négociations que le cabinet a menées dans le cadre de la réalisation des travaux.

 

What Next?

Recent Articles